GP d'Espagne
Vendredi 11 Mai
11h00
15h00
Samedi 12 Mai
12h00
15h00
Dimanche 13 Mai
15h10
Classements 2018
P
Pts
1 L.Hamilton 95
2 S.Vettel 78
3 V.Bottas 58
4 K.Raikkonen 48
5 D.Ricciardo 47
6 M.Verstappen 33
7 F.Alonso 32
8 N.Hulkenberg 22
9 C.Sainz 19
10 K.Magnussen 19
11 S.Perez 17
12 P.Gasly 12
13 C.Leclerc 9
14 S.Vandoorne 8
15 L.Stroll 4
16 M.Ericsson 2
17 B.Hartley 1
18 E.Ocon 1
19 S.Sirotkin 0
20 R.Grosjean 0

P
Pts
1 Mercedes 153
2 Ferrari 126
3 Red Bull 80
4 Renault 41
5 McLaren 40
6 Haas 19
7 Force India 18
8 Toro Rosso 13
9 Sauber 11
10 Williams 4
Multimédia
          
Saison 2018

• Actualités
• Classements
• Les photos en HD
• Archives des informations


Les saisons précédentes

• Résultats des Grands Prix
• Archives Live des GP
• Les photos en HD
• Classements
• Les calendriers
• Ecuries - Pilotes


Scuderia Ferrari

• Sebastian Vettel
• Kimi Raikkonen
• Ferrari Driver Academy
• Les anciens pilotes
• Enzo Ferrari
• Les monoplaces
• La Scuderia Ferrari



Les partenaires
• Expert Véranda
• Portail Communautaire

Publicité (by Google)


Formule 1 : Barrichello : Ferrari m'aurait viré...
Barrichello : Ferrari m'aurait viré...
Le 25/11/2008
 à 23:02
Rubens Barrichello est revenu sur le Grand Prix d’Autriche 2002 où il a été contraint de s’arrêter avant la ligne d’arrivée pour donner la victoire à son équipier Michael Schumacher.

Le Brésilien, qui a couru de 2000 à 2005 chez Ferrari, déclare que l’équipe de Maranello lui a dit par radio qu’il serait viré s’il ne laissait pas passer le septuple champion du monde.

"Ils m’ont demandé si j’étais pleinement conscient que Michael était derrière moi et ont souligné l’importance qu’il avait pour le championnat. L’intensité de la conversation a monté à chaque tour et ils m’ont dit que je devrais réfléchir à mon contrat", a indiqué Rubens Barrichello à une télévision brésilienne.

"Alors il est devenu clair pour moi que, si je ne laissais pas passer Michael, je serais viré. Michael dit qu’il ne savait encore rien, mais j’ai des documents à la maison indiquant qu’il était au courant."

Depuis quelques semaines, Rubens Barrichello, dont l'avenir en F1 n'est pas encore assuré au sein de l'écurie Honda, a pris l'habitude de critiquer la Scuderia. Pas sur que Ross Brawn, aujourd'hui directeur de la gestion sportive de l'équipe nippone - il était l'époque des faits chez Ferrari - soit pleinement satisfait du comportement de son pilote.

Source : Autosports.Be


Information rédigée par : Fabien

Options
Version Imprimable
• Réagir sur le forum
• Devenir rédacteur

A voir aussi
20/05/2018 : 13:00 : Un œil dans le rétro : Didier Pironi

17/05/2018 : 21:32 : De nouvelles suspicions d’illégalité sur la SF71H

16/05/2018 : 21:28 : Essais Barcelone 16/05 – Déclaration de Giovinazzi

16/05/2018 : 17:30 : Essai Barcelone 16/05 – La feuille des temps

15/05/2018 : 21:39 : Vettel a fait un test comparatif avec les pneus

15/05/2018 : 19:41 : Essais Barcelone – Déclaration de Vettel

15/05/2018 : 17:54 : Essai Barcelone – La feuille des temps

Partager l'info
           

F1-Direct sur les réseaux sociaux
 
Site du groupe : Photos - Lives - Actualités ferrari
L'équipe F1-Direct
2004 - 2018 Groupe F1-Direct - Reproduction interdite sous peine de poursuite, merci de lire la charte d'utilisation.
Site déposé à la CNIL - 1089273. Vous disposez d'un droit d'accès et de modification relative à vos données personnelles sur simple demande.