GP de France
Vendredi 22 Juin
12h00
16h00
Samedi 23 Juin
13h00
16h00
Dimanche 24 Juin
16h10
Classements 2018
P
Pts
1 S.Vettel 121
2 L.Hamilton 120
3 V.Bottas 86
4 D.Ricciardo 84
5 K.Raikkonen 68
6 M.Verstappen 50
7 N.Hulkenberg 32
8 F.Alonso 32
9 C.Sainz 24
10 K.Magnussen 19
11 P.Gasly 18
12 S.Perez 17
13 E.Ocon 11
14 C.Leclerc 10
15 S.Vandoorne 8
16 L.Stroll 4
17 M.Ericsson 2
18 B.Hartley 1
19 S.Sirotkin 0
20 R.Grosjean 0

P
Pts
1 Mercedes 206
2 Ferrari 189
3 Red Bull 134
4 Renault 56
5 McLaren 40
6 Force India 28
7 Toro Rosso 19
8 Haas 19
9 Sauber 12
10 Williams 4
Multimédia
          
Saison 2018

• Actualités
• Classements
• Les photos en HD
• Archives des informations


Les saisons précédentes

• Résultats des Grands Prix
• Archives Live des GP
• Les photos en HD
• Classements
• Les calendriers
• Ecuries - Pilotes


Scuderia Ferrari

• Sebastian Vettel
• Kimi Raikkonen
• Ferrari Driver Academy
• Les anciens pilotes
• Enzo Ferrari
• Les monoplaces
• La Scuderia Ferrari



Les partenaires
• Expert Véranda
• Portail Communautaire

Publicité (by Google)


Formule 1 : Robert Kubica critique le poids des formule 1
Robert Kubica critique le poids des formule 1
Le 13/03/2018
 à 12:00

Depuis son accident au rallye Ronde di Andora en 2011, la carrière de Robert Kubica en F1 a connu un arrêt brutal. Après une opération réussie, le pilote polonais a décidé d’exploiter son talent au Championnat du monde des rallyes en raison de ses capacités physiques. Le monde de la formule 1 a donc poursuivi sa progression dans le temps, avec les changements techniques et mécaniques majeurs qui y ont été apportés. Au cours de l’année 2017, Robert Kubica a pu de nouveau piloter une formule 1 pour montrer ses capacités actuelles et futures.

Malgré un choix porté sur la jeunesse avec Sergey Sirotkin, le pilote polonais a eu l’occasion d’effectuer un nombre de tours important avec les formule 1 « modernes ». Il est à noter que son avis n’est pas des plus élogieux : « La première chose que j’ai remarquée était le poids. Les voitures sont aujourd’hui trop lourdes de 60 kilos au moins. Dans les virages lents, elles ressemblent à un bus ». Sans aller aussi loin dans l’exagération, ce ressenti semble tout à fait justifié. De l’avis général, et depuis l’arrivée de jeunes pilotes tels que Verstappen en 2015, il a souvent été considéré que les formule 1 étaient à la portée de tous. Au contraire, lorsque Robert Kubica était membre de BMW et de Renault, les voitures présentaient des caractéristiques totalement différentes et nécessitaient un pilotage exigeant. Le pilote ne manque d’ailleurs pas de le rappeler : « Les monoplaces pesaient 605 kilos et avaient 50 kilos de lest à bord. Les pneus avaient aussi une vie plus courte, vous pouviez donc attaquer toute la course. C’est impossible aujourd’hui. Vous devez tout gérer ».

Le spectacle ne peut donc pas être au rendez-vous et les courses sont alors sans saveur : « De l’extérieur, on a l’impression que chacun est à sa place. C’est parce que chaque pilote garde ses distances en raison de la surchauffe moteur ». Pour le pilote polonais, la solution est simple : « Enlevez du poids, beaucoup de problèmes se régleront eux-mêmes ». Robert Kubica ne manque pas non plus de critiquer le comportement des pilotes et des écuries actuelles : « Les pilotes sont maintenant paresseux. Je ne vois pas pourquoi un bon pilote aurait besoin d’instructions venant des stands ».

Même si ces déclarations ne sont pas nouvelles dans leur contenu, elles nécessitent une intention particulière. En effet, il est redondant d’entendre que le poids des voitures est trop important, que plusieurs manufacturiers doivent faire le retour dans la compétition, qu’il serait plus excitant que les écuries puissent faire un plein d’essence pendant la course, etc. Les fans de la compétition souhaitent même, pour certains, la suppression de toute aide et assistance électronique. Lewis Hamilton avait, quant à lui, déclaré qu’il aurait aimé que les F1 soient équipées de boites manuelles, ce qui rendrait le pilotage plus intéressant.

Ces critiques et ces propositions ont émergé depuis de nombreuses années. La compétition s’est en effet neutralisée avec le temps et chaque acteur a souhaité guérir un mal pesant. Malheureusement, sous l’ère Bernie Ecclestone, ces solutions n’ont pu être menées à bien en raison des coûts financiers et d’obligations commerciales. L’exemple le plus marquant reste la présence de plusieurs manufacturiers. Pirelli a réussi à obtenir une exclusivité en formule 1, et malgré des résultats catastrophiques, son maintien a été confirmé. De plus Michelin refuse, et n’envisage aucun retour dans le championnat.

Les critiques formulées par Robert Kubica résonnent et alimentent ce mouvement de contestation. Elles soulagent même les fans incontestés qui ne se sentent pas écoutés, et dont le fossé entre eux et les acteurs de la discipline s’agrandit. Aujourd’hui, Liberty Media est le nouveau propriétaire de la formule 1 et les changements apportés sont jugés négativement. Même si elles ont pour objectif de redynamiser la compétition, elles n’ont pas pour finalité de rendre la compétition entre les voitures plus intense. Seule l’organisation autour des courses est remodelée, ce qui ne concorde pas avec les attentes de chacun. Pourtant, comme le laisse penser le pilote polonais, certaines solutions comme la suppression du poids sont pourtant simples. Seraient-elles pour autant suffisantes ?

Que doivent donc faire les propriétaires de la Formule 1 ? Suivre les recommandations des pilotes sur les règlementations à mettre en place ? Accepter les demandes des fans et faire table rase pour retrouver une Formule 1 à l’ancienne ? Cette dernière solution ne semble pourtant pas opportune. En effet, elle serait vecteur de coûts financiers exorbitants sans pour autant apporter des résultats certains. A l’inverse, au désarroi du plus grand nombre, ne faut-il pas accepter l’évolution actuelle de la F1, en modifiant progressivement, mais lentement, les points négatifs, pour assurer une compétition d’un nouveau genre ?

Information rédigée par : Edouard Gustave



Information rédigée par : Adrien Braem

Options
Version Imprimable
• Réagir sur le forum
• Devenir rédacteur

A voir aussi
22/06/2018 : 22:30 : GP de France - Essais Libres 3 : Suivez-les en direct !

22/06/2018 : 21:00 : PHOTOS HD - GP de France - Clichés de vendredi

22/06/2018 : 22:00 : GP de France - Le point sur la météo

22/06/2018 : 20:00 : GP de France – Les sanctions du jour

22/06/2018 : 21:30 : GP de France - Quel pilote sera en pôle position ?

22/06/2018 : 18:30 : GP de France – Réaction à chaud de Räikkönen

22/06/2018 : 18:00 : GP de France - Essais Libres 2 - Les temps tour par tour

Partager l'info
           

F1-Direct sur les réseaux sociaux
 
Site du groupe : Photos - Lives - Actualités ferrari
L'équipe F1-Direct
2004 - 2018 Groupe F1-Direct - Reproduction interdite sous peine de poursuite, merci de lire la charte d'utilisation.
Site déposé à la CNIL - 1089273. Vous disposez d'un droit d'accès et de modification relative à vos données personnelles sur simple demande.