GP du Japon
Vendredi 11 Octobre
03h00
07h00
Dimanche 13 Octobre
03h00
07h10
Classements 2018
P
Pts
1 L.Hamilton 338
2 V.Bottas 274
3 C.Leclerc 221
4 S.Vettel 212
5 M.Verstappen 212
6 C.Sainz 76
7 P.Gasly 73
8 A.Albon 64
9 D.Ricciardo 42
10 S.Perez 35
11 N.Hulkenberg 35
12 L.Norris 35
13 D.Kvyat 33
14 K.Räikkönen 31
15 K.Magnussen 20
16 L.Stroll 19
17 R.Grosjean 8
18 A.Giovinazzi 4
19 R.Kubica 1
20 G.Russell 0

P
Pts
1 Mercedes 612
2 Ferrari 433
3 Red Bull 323
4 McLaren 111
5 Renault 77
6 Toro Rosso 59
7 Racing Point 54
8 Alfa Romeo 35
9 Haas 28
10 Williams 1
Multimédia
          
Saison 2019

• Actualités
• Classements
• Les photos en HD
• Archives des informations


Les saisons précédentes

• Archives Live des GP
• Les photos en HD
• Classements


Scuderia Ferrari

• Sebastian Vettel
• Kimi Raikkonen
• Ferrari Driver Academy
• Les anciens pilotes
• Enzo Ferrari
• Les monoplaces
• La Scuderia Ferrari



Les partenaires
• Expert Véranda
• Portail Communautaire


Formule 1 : F1 Rétro - La F1 et Ferrari : 65 ans d’histoire - Partie 2
F1 Rétro - La F1 et Ferrari : 65 ans d’histoire - Partie 2
Le 24/04/2016
 à 14:00

Après une 1ère décennie marquée par des hauts et des bas, la F1 et Ferrari s’apprêtent a entrer dans une nouvelle ère, celle du moteur arrière (présent sur la plupart des voitures de course aujourd’hui). 

Néanmoins, en 1960, Ferrari persiste avec son moteur avant et ne gagne qu’une seule course, le reste de la saison dominée par les écuries britanniques Cooper et Lotus à moteur arrière. Cela poussera Ferrari à développer en fin de saison sa première monoplace à moteur arrière.

Et le succès est au rendez-vous. En effet Ferrari qui anticipe parfaitement l’arrivée de la règlementation moteur 1,5L pour l’année 1961, empochera son 1er titre constructeur avec ses 2 pilotes Phil Hill et Wolfgang Von Trips qui se livreront un duel sans merci tout au long de la saison, duel qui tournera au drame lors du Grand Prix de Monza où Von Trips perdra la vie dans un tragique accident offrant par la même occasion le titre à Phil Hill.

1962 sera une autre histoire. Affaiblie par le départ de ses plus brillants ingénieurs à cause de querelles internes, la Scuderia prendra beaucoup de retard dans la conception de sa monoplace et fera de la figuration cette année-là, dépassée une fois de plus par les écuries Anglaises.

Ce n’est qu’à la fin de l’année 1963 que Ferrari décrochera sa première victoire depuis 2 ans, jusqu’alors à la traine avec son châssis tubulaire dépassé par les révolutionnaires châssis monocoques des autres écuries.

Après avoir rattrapé ce retard technique, la Scuderia permettra à John Surtees de remporter le titre en 1964 après un début de saison compliqué et un championnat âprement disputé avec Graham Hill et Jim Clark.

De mauvais choix d’architectures moteur empêcheront Ferrari de remporter la moindre victoire en 1965. L’année d’après, l’augmentation de la cylindrée moteur passant de 1,5L à 3L semble être une aubaine pour Ferrari qui possède déjà ce type de moteur en endurance. Mais la mise à l’écart de John Surtees au profit d’un jeune pilote italien va changer la donne. Excédé par cette situation, Surtees après une victoire au Grand Prix de Belgique décide de quitter la Scuderia qui perd ainsi son meilleur pilote et par la même occasion sa capacité à faire évoluer la voiture. S’en suivra une fin de saison compliquée car malgré un doublé à Monza, Ferrari laissera échapper les titres pilote et constructeur.

N’ayant pas su profiter de son avance technique et avec l’acclimatation de la concurrence aux moteurs de 3L de cylindrée, Ferrari ne pourra rien faire en 1967 et devra se contenter de quelques podiums cette année-là.

L’arrivée du jeune pilote Jacky Ickx en 1968 redonnera de l’espoir à la Scuderia avec une belle victoire au Grand Prix de France et une belle régularité tout au long de la saison. Mais la voiture est loin du compte et la cauchemardesque saison 1969 avec seulement 7 points inscrits par Ferrari n'arrangera pas les choses.

Finalement l'ampleur financière que prendra la Formule 1 cette année-là poussera Enzo Ferrari a cédé 40% de ses parts à FIAT mais en gardant toutefois une autonomie complète sur l’équipe de course.



Information rédigée par : Jérôme Dumont

Options
Version Imprimable
• Réagir sur le forum
• Devenir rédacteur

A voir aussi
21/10/2019 : 20:02 : Le moteur de Ferrari suspecté d’illégalité ! Encore !

19/10/2019 : 22:06 : GP du Japon - Les moments forts en vidéo

20/10/2019 : 17:00 : Sabine Kehm pense que Mick Schumacher ira en Formule 1

21/10/2019 : 06:00 : Les appétences managériales de Mattia Binotto remises en doute par JJ Lehto

20/10/2019 : 12:00 : Un œil dans le rétro : la 312 T

17/10/2019 : 22:37 : La presse italienne en grande forme avec les rouges !

16/10/2019 : 21:00 : Ferrari a une longue liste de questions en vue de 2021

Partager l'info
           

F1-Direct sur les réseaux sociaux
 
Site du groupe : Photos - Lives - Actualités ferrari
L'équipe F1-Direct
2004 - 2019 Groupe F1-Direct - Reproduction interdite sous peine de poursuite, merci de lire la charte d'utilisation.
Site déposé à la CNIL - 1089273. Vous disposez d'un droit d'accès et de modification relative à vos données personnelles sur simple demande.