GP du Japon
Vendredi 11 Octobre
03h00
07h00
Dimanche 13 Octobre
03h00
07h10
Classements 2018
P
Pts
1 L.Hamilton 338
2 V.Bottas 274
3 C.Leclerc 221
4 S.Vettel 212
5 M.Verstappen 212
6 C.Sainz 76
7 P.Gasly 73
8 A.Albon 64
9 D.Ricciardo 42
10 S.Perez 35
11 N.Hulkenberg 35
12 L.Norris 35
13 D.Kvyat 33
14 K.Räikkönen 31
15 K.Magnussen 20
16 L.Stroll 19
17 R.Grosjean 8
18 A.Giovinazzi 4
19 R.Kubica 1
20 G.Russell 0

P
Pts
1 Mercedes 612
2 Ferrari 433
3 Red Bull 323
4 McLaren 111
5 Renault 77
6 Toro Rosso 59
7 Racing Point 54
8 Alfa Romeo 35
9 Haas 28
10 Williams 1
Multimédia
          
Saison 2019

• Actualités
• Classements
• Les photos en HD
• Archives des informations


Les saisons précédentes

• Archives Live des GP
• Les photos en HD
• Classements


Scuderia Ferrari

• Sebastian Vettel
• Kimi Raikkonen
• Ferrari Driver Academy
• Les anciens pilotes
• Enzo Ferrari
• Les monoplaces
• La Scuderia Ferrari



Les partenaires
• Expert Véranda
• Portail Communautaire


Formule 1 : Les médias italiens défendent Fernando Alonso
Les médias italiens défendent Fernando Alonso
Le 13/04/2015
 à 10:30

Niki Lauda avait tâclé dans le week-end Fernando Alonso en estimant que si Ferrari est désormais de retour aux avant-postes c'était en partie du fait qu'il ait quitté cette écurie, allant même le décrire comme "égoïste et apporte une mauvaise ambiance dans l'équipe."

Les médias italiens sont très proches de Ferrari, ils sont plutôt bien placés pour juger la situation et c'est Pino Allievi, doyen de la presse italienne qui voit les choses d'une manière différente que Lauda : "Ferrari est maintenant une équipe normale, rien de plus. Je pense que tout est désormais organisé de façon plus rationnelle, tout le pouvoir est donné aux bonnes personnes, les décisions reviennent au directeur technique, ce qui est logique, le président n'est pas là pour épater la galerie. C'est donc ce changement, c'est le plus important, ce changement de présidence, bien plus important que le départ de Fernando Alonso."

Du côté de la Stampa, Stefano Mancini pense que remettre la faute sur Alonso est inutile : "Alonso est un grand, l'un des meilleurs si ce n'est le meilleur. Mais il est vrai que dans ces derniers instants chez Ferrari, il était fermé sur lui, barricadé au sein de son équipe, cela a bloqué l'équipe et affecté certains membres. Avec Vettel cela semble différent, il est toujours souriant apportant une atmosphère plus positive mais je pense que c'est un cycle que se termine et un nouveau qui débute.

Il y a eu des changements progressifs, cela a commencé avec Domenicali, puis Mattiacci qui a donné tout pouvoir à Allison qui a désormais carte blanche. Il est vrai que l'égo d'Alonso est difficile à gérer mais le résultat en Malaisie n'est pas que le fait des pilotes, l'an dernier Vettel n'aurait pas gagné une course avec Ferrari non plus."



Information rédigée par : Mathias Berthault

Options
Version Imprimable
• Réagir sur le forum
• Devenir rédacteur

A voir aussi
17/10/2019 : 22:37 : La presse italienne en grande forme avec les rouges !

16/10/2019 : 21:00 : Ferrari a une longue liste de questions en vue de 2021

15/10/2019 : 21:24 : GP du Mexique – les pneus

14/10/2019 : 22:10 : Briatore pense que Ferrari doit désigner Leclerc comme premier pilote

13/10/2019 : 18:00 : GP du Japon - votre note de la course ?

13/10/2019 : 14:00 : GP du Japon – Le point sur les sanctions du jour

13/10/2019 : 15:00 : GP du Japon - Classements des championnats

Partager l'info
           

F1-Direct sur les réseaux sociaux
 
Site du groupe : Photos - Lives - Actualités ferrari
L'équipe F1-Direct
2004 - 2019 Groupe F1-Direct - Reproduction interdite sous peine de poursuite, merci de lire la charte d'utilisation.
Site déposé à la CNIL - 1089273. Vous disposez d'un droit d'accès et de modification relative à vos données personnelles sur simple demande.