GP du Japon
Vendredi 11 Octobre
03h00
07h00
Dimanche 13 Octobre
03h00
07h10
Classements 2018
P
Pts
1 L.Hamilton 338
2 V.Bottas 274
3 C.Leclerc 221
4 S.Vettel 212
5 M.Verstappen 212
6 C.Sainz 76
7 P.Gasly 73
8 A.Albon 64
9 D.Ricciardo 42
10 S.Perez 35
11 N.Hulkenberg 35
12 L.Norris 35
13 D.Kvyat 33
14 K.Räikkönen 31
15 K.Magnussen 20
16 L.Stroll 19
17 R.Grosjean 8
18 A.Giovinazzi 4
19 R.Kubica 1
20 G.Russell 0

P
Pts
1 Mercedes 612
2 Ferrari 433
3 Red Bull 323
4 McLaren 111
5 Renault 77
6 Toro Rosso 59
7 Racing Point 54
8 Alfa Romeo 35
9 Haas 28
10 Williams 1
Multimédia
          
Saison 2019

• Actualités
• Classements
• Les photos en HD
• Archives des informations


Les saisons précédentes

• Archives Live des GP
• Les photos en HD
• Classements


Scuderia Ferrari

• Sebastian Vettel
• Kimi Raikkonen
• Ferrari Driver Academy
• Les anciens pilotes
• Enzo Ferrari
• Les monoplaces
• La Scuderia Ferrari



Les partenaires
• Expert Véranda
• Portail Communautaire


Formule 1 : Le père de Jules Bianchi donne des nouvelles.
Le père de Jules Bianchi donne des nouvelles.
Le 11/04/2015
 à 21:13

Il y a un peu plus de six mois, lors du dernier grand prix du japon, Jules Bianchi était victime d’un terrible accident. Il est hospitalisé depuis.

Le père de Jules, Monsieur Philippe Bianchi, a accordé une interview à Nice-Matin qui est parue dans l’édition de ce samedi. Nous vous proposons de découvrir les questions qui lui furent posées et les réponses qu’il a données.

Q : Philippe Bianchi, d'abord, que pouvez-vous dire sur la situation de Jules aujourd'hui?

R : « La seule chose que l'on puisse affirmer, c'est qu'il se bat avec force, comme il s'est toujours battu, avant et après l'accident. Chaque jour, Jules accomplit un marathon.

D'un point de vue médical, son état est stable. Il est assez autonome. Pas de problème physique. Tous ses organes fonctionnent normalement, sans assistance. Mais, pour l'instant, il reste inconscient, dans le coma. »

Q : Les neurochirurgiens niçois qui s'occupent de lui ont-ils constaté des progrès?

R : « Pour ce genre de traumatisme, on le sait, l'évolution est très lente. Par rapport à ce que nous a dit le professeur japonais qui l'a tout de suite opéré à Yokkaichi, c'est déjà le jour et la nuit.

Là-bas, quand nous sommes arrivés, avec la maman de Jules, il n'y avait plus d'espoir. Le pronostic était alarmiste. On parlait de lésions irréversibles. D'un an de délai au moins avant de pouvoir le transférer, ce qui fut finalement fait au bout de sept semaines, car il a très vite pu respirer à nouveau par ses propres moyens. »

Q : Et maintenant?

R : « Neurologiquement, les médecins nous ont expliqué qu'il n'y a pas d'intervention particulière à faire. Le plus important, pour stimuler Jules, c'est qu'il sente une présence constante à ses côtés.

Voilà pourquoi nous nous relayons chaque jour, sa maman, sa grande sœur, son petit frère et moi. Il y a aussi, Gina, la petite amie allemande de Jules, qui vit ici, désormais. »

Q : Quels sont vos motifs d'espoir?

« Jules est jeune. Il a 25 ans. Il est très fort physiquement puisqu'il a survécu à un tel choc (93 G, pour rappel, l'émotion l'interrompt) Vous savez, je suis très fier de Jules. Je l'ai toujours été, mais là... (Nouveau silence) Il fait un putain de boulot.

Il avance. Donc on espère une nouvelle évolution. La prochaine, ce serait qu'il sorte du coma. De temps en temps, à son chevet, on voit qu'il se passe des choses.

À certains moments, il est plus «actif», il bouge plus, sa main nous serre... Mais s'agit-il de simples réflexes ou de vraies réactions? Difficile de savoir.

L'important, c'est qu'il soit suivi par d'excellents spécialistes. Et près des siens. S'il a quitté le CHU Saint-Roch, il reste hospitalisé à Nice. »

Q : Comment votre famille traverse-t-elle cette épreuve?

R : « Notre univers s'est écroulé le 5 octobre 2014. Avant, même s'il courait sans cesse par monts et par vaux, on communiquait tous les jours, de vive voix ou par texto.

Et puis, voilà, en une fraction de seconde, tout s'effondre. Les questions auxquelles personne ne peut répondre remplacent les projets de vie. Va-t-il s'en sortir? Si oui, sera-t-il handicapé ou pourra-t-il revivre normalement?

Pour tout dire, ce genre d'accident, je pense que ça frappe plus qu'une vraie mort. La souffrance est incessante. Une torture quotidienne. On lui transmet notre amour, celui de tous les gens qui lui envoient des messages. Et lui, en retour, il nous donne l'énergie, l'envie, de quoi poursuivre la lutte à ses côtés. »

Q : Les marques de soutien continuent d'affluer...

R : « Ces gens qui pensent à lui, qui prient pour lui, c'est une fabuleuse source de motivation. Sûr que Jules les entend! Aujourd'hui, je veux à nouveau les remercier, toutes et tous. Et leur dire que nous donnerons des nouvelles quand il y en aura, bonnes ou mauvaises. »

Q : Les Grands Prix 2015, vous les suivez de près ou de loin?

R : « Je me tiens informé sans regarder la télé. Retourner sur les circuits de karting où je m'occupe de deux espoirs, ça ravive déjà en moi une foule de souvenirs difficiles à supporter... Peut-être que j'irai à Monaco pour voir la course de Formule E.

Le Grand Prix F1, en revanche, ce n'est pas prévu. Même si plusieurs pilotes et responsables de teams pensent souvent à Jules, je ne me sens pas capable de replonger dans cette ambiance. »

Q : Quatre mois après l'enquête officielle de la FIA dont les conclusions ont pointé du doigt la vitesse trop importante de Jules sous régime de drapeaux jaunes...

R : (Il coupe) « C'était une enquête interne. Elle n'engage que ceux qui l'ont initié. Concernant ce sujet, je n'ai rien de nouveau à dire. Des gens très compétents s'occupent, en ce moment, de défendre les intérêts de Jules.

Si un responsable est désigné un jour, il devra payer. Moi, franchement je suis trop bouleversé pour parler de ça. Mon énergie, je préfère la concentrer sur Jules. »

Ceci est la fin de l’interview qu’il a accordée à Nice-Matin.

Nous pensons toujours à Jules. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement.

source: nice-matin.

Voici les photos du week-end :



Information rédigée par : Adrien Braem

Options
Version Imprimable
• Réagir sur le forum
• Devenir rédacteur

A voir aussi
17/10/2019 : 22:37 : La presse italienne en grande forme avec les rouges !

16/10/2019 : 21:00 : Ferrari a une longue liste de questions en vue de 2021

15/10/2019 : 21:24 : GP du Mexique – les pneus

14/10/2019 : 22:10 : Briatore pense que Ferrari doit désigner Leclerc comme premier pilote

13/10/2019 : 18:00 : GP du Japon - votre note de la course ?

13/10/2019 : 14:00 : GP du Japon – Le point sur les sanctions du jour

13/10/2019 : 15:00 : GP du Japon - Classements des championnats

Partager l'info
           

F1-Direct sur les réseaux sociaux
 
Site du groupe : Photos - Lives - Actualités ferrari
L'équipe F1-Direct
2004 - 2019 Groupe F1-Direct - Reproduction interdite sous peine de poursuite, merci de lire la charte d'utilisation.
Site déposé à la CNIL - 1089273. Vous disposez d'un droit d'accès et de modification relative à vos données personnelles sur simple demande.