GP d'Abu Dhabi
Vendredi 30 Novembre
10h00
14h00
Samedi 29 Novembre
11h00
14h00
Dimanche 1 Decembre
14h10
Classements 2018
P
Pts
1 L.Hamilton 413
2 V.Bottas 326
3 M.Verstappen 278
4 C.Leclerc 264
5 S.Vettel 240
6 C.Sainz 96
7 P.Gasly 95
8 A.Albon 92
9 D.Ricciardo 54
10 S.Perez 52
11 L.Norris 49
12 K.Räikkönen 43
13 N.Hulkenberg 37
14 D.Kvyat 37
15 L.Stroll 21
16 K.Magnussen 20
17 A.Giovinazzi 14
18 R.Grosjean 8
19 R.Kubica 1
20 G.Russell 0

P
Pts
1 Mercedes 739
2 Ferrari 504
3 Red Bull 417
4 McLaren 145
5 Renault 91
6 Toro Rosso 85
7 Racing Point 73
8 Alfa Romeo 57
9 Haas 28
10 Williams 1
Multimédia
          
Saison 2019

• Actualités
• Classements
• Les photos en HD
• Archives des informations


Les saisons précédentes

• Archives Live des GP
• Les photos en HD
• Classements


Scuderia Ferrari

• Sebastian Vettel
• Kimi Raikkonen
• Ferrari Driver Academy
• Les anciens pilotes
• Enzo Ferrari
• Les monoplaces
• La Scuderia Ferrari



Les partenaires
• Expert Véranda
• Portail Communautaire


Formule 1 : Il y a 7 ans ... Raikkonen gagnait le titre avec Ferrari
Il y a 7 ans ... Raikkonen gagnait le titre avec Ferrari
Le 21/10/2014
 à 20:55

C'était il y a 7 ans jour pour jour, le 21 octobre 2007 à 19h29, Kimi Raikkonen franchissait la ligne d'arrivée du Grand Prix du Brésil 2007 en vainqueur mais aussi en champion du monde.

Bien qu'il n'était pas favori avec plusieurs points de retard, Raikkonen voulait avant tout faire sa course, il avait déclaré avant le week-end au Brésil : "Je suis troisième au classement, donc je ne suis pas le grand favori au titre. Mais comme nous avons déjà vu à Shanghai il y a deux semaines, il peut tout se passer encore. La course sera très éprouvante, nous donnerons tout."

Le Finlandais avait un avantage psychologique sur Alonso, il avait un moteur neuf tout comme Hamilton. Raikkonen avait de bons espoirs car il était donné grand perdant avant même le départ de la dernière course en Chine alors qu'au final il avait gagné sur un abandon de Lewis Hamilton dans le plus petit bac à gravier de la saison en terminant devant Alonso, préservant ainsi ses chances de titre mondial.

A noter que le titre de Raikkonen fut mis en suspens après la course, les monoplaces de Nico Rosberg, Robert Kubica et Nick Heidfeld avaient eu de l'essence trop "fraîche" en température ce qui avait donné un avantage. Si les places étaient de nouveau attribuées, c'était Hamilton qui aurait finit 4e en raflant le titre à Raikkonen pour 2 points ! Après une série d'appels et la présence d'un avocat de McLaren pourtant non concernée par cette histoire, Williams et  BMW Sauber ont subi la contre attaque de McLaren qui demandait la disqualification de ces pilotes et le replacement en 4e position pour Hamilton, l'écurie britannique a obtenu la première de sa demande mais Hamilton fut laissé en 7e position et Raikkonen conserva le titre mondial !

Toutes ces histoires se sont déroulées dans une ambiance terriblement lourde après que McLaren fut condamnée (car coupable) d'espionnage sur la Scuderia Ferrari. A l'époque, Fernando Alonso mais aussi Pedro de la Rosa, deux des pilotes de l'écurie McLaren (respectivement pilote titulaire et pilote essayeur) et maintenant pilotes Ferrari, ont participé à ce scandal. Ces derniers ont accepté de témoigner contre leur propre équipe en échange de la promesse qu'aucune sanction ne serait retenue contre eux.

Pour ce qui est du déroulement de la course au Brésil qui donna le titre à Raikkonen, voici un petit résumé :

La dernière manche du championnat du monde de Formule 1 va débuter d’ici quelques minutes sous un ciel nuageux. Néanmoins, il fait encore plus chaud qu’hier : la température de l’air affiche 36°C, celle de la piste 63°C, avec une humidité de 32%. L’une des principales inconnues de ce Grand Prix sera la manière dont va se comporter les pneus les plus tendres.

Felipe Massa et Kimi Raikkonen prennent un excellent départ, le finlandais grimpant en deuxième position. Fernando Alonso dépasse également son équipier Lewis Hamilton. L’anglais part à la faute deux virages après et perd encore quelques places : il est actuellement septième !

Le tour suivant, Sakon Yamamoto s’accroche avec Giancarlo Fisichella : l’italien était parti à la faute et avait rejoint la piste, mais le japonais n’a pas su l’éviter. Tout deux rentrent au stand…

Au quatrième tour, les deux Ferrari creusent l’écart sur Fernando Alonso, derrière Lewis Hamilton continue de commettre plusieurs erreurs en essayant de dépasser Nick Heidfeld. Mais, l’anglais reste toujours bloquer derrière la F1.07 : il tourne plus d’une seconde au tour plus lent que les F2007 !

Au sixième tour, Lewis Hamilton profite d’une petite approximation de Nick Heidfeld à l’entame du ‘’S’’ de Senna et gagne une place, grimpant en sixième position.

Coup de théâtre le tour d’après ! Lewis Hamilton est au ralenti en piste. L’anglais parvient à repartir mais a perdu beaucoup de places, il est dix-huitième. C’est probablement un problème hydraulique. Il vient peut-être de perdre le titre…

Pour l’instant, Fernando Alonso serait champion du monde, avec un point d’avance sur Kimi Raikkonen. Mais, Felipe Massa va probablement jouer son rôle d’équipier et aider son équipier.

Au douzième tour, Felipe Massa et Kimi Raikkonen continuent leur course en tête, un peu plus d’une seconde sépare ces deux pilotes. Fernando Alonso est troisième, à près de dix secondes. Suivent Mark Webber, Robert Kubica et Nick Heidfeld. Lewis Hamilton est en dix-septième position. Noter que Sebastian Vettel occupe une très belle dixième place.


Lewis Hamilton a le couteau entre les dents : le britannique est revenu en douzième position, alors que Mark Webber a abandonné, encore un problème mécanique… L’anglais va à présent s’attaquer à Kazuki Nakajima : le japonais dispute son premier Grand Prix. Noter néanmoins que plus de vingt secondes séparent Lewis Hamilton de la huitième place et donc des points…

On sort le matériel au dix-neuvième tour chez BMW Sauber pour accueillir Robert Kubica : le polonais repart en pneus durs. Même scénario chez Ferrari où Felipe Massa rentre au stand un tour plus tard, au même moment Kimi Raikkonen en profite pour signer le meilleur temps en 1’12’’665 !

Iceman effectue son ravitaillement le tour après le brésilien. Le finlandais ressort derrière son équipier. Pendant ce temps, c’est Fernando Alonso qui est en tête de la course, mais on se prépare également chez McLaren-Mercedes : l’espagnol rentre au vingt-deuxième tour. Au même moment, Jenson Button abandonne.

Lewis Hamilton ravitaille au même tour. L’anglais est sur une stratégie différente : très court arrêt et pneus tendres. Il y a même de la bagarre dans les stands : Nico Rosberg et David Coulthard sont au coude à coude à la sortie de la pitlane !

Encore des accrochages en piste : Adrian Sutil et Anthony Davidson s’accrochent au vingt-quatrième tour. Tout deux repartent, mais l’anglais a crevé à l’arrière gauche.

Un point sur le classement au vingt-sixième tour : Felipe Massa est en tête, 3’’6 devant Kimi Raikkonen, 16’’2 devant Fernando Alonso. Suivent Robert Kubica, Jarno Trulli, Nick Heidfeld, Nico Rosberg et David Coulthard. Lewis Hamilton est douzième, derrière Rubens Barrichello.

Fernando Alonso, qui est toujours virtuel champion du monde pour l’instant, a l’air de souffrir en piste. L’espagnol s’est même fait rattrapé par Robert Kubica : le polonais se fait à présent très menaçant.

Gros problème dans les stands au 31ème tour : Kazuki Nakajima a loupé son freinage à sa rentrée. L’un des mécaniciens de Williams est touché à la jambe et au dos. Pendant ce temps, Sebastian Vettel fait de la résistance en dixième position devant Lewis Hamilton.

Devant, Fernando Alonso se fait passer par Robert Kubica : c’est à présent Kimi Raikkonen qui est virtuellement champion du monde ! Quel Grand Prix ! Quelques instants plus tard, Adrian Sutil écope d’une pénalité et doit repasser par les stands.

Les abandons se multiplient pour cette dernière couse de la saison : Sebastian Vettel rentre dans son box à la moitié de l’épreuve. Quelques secondes plus tard, Lewis Hamilton rentre au stand : l’anglais est sur une stratégie à trois arrêts.

Encore une sortie de piste au tour suivant : Heikki Kovalainen est parti à la faute au virage n°2, tapant violemment le mur des pneus. Le drapeau jaune est déployé. Le finlandais avait terminé toutes les courses depuis le début de la saison…

Robert Kubica rentre au stand au trente-huitième tour : le polonais est lui aussi sur une stratégie à trois arrêts. Nouveau cas de figure au championnat : Fernando Alonso remonte en troisième position et redevient virtuellement champion du monde. Il pointe à près d’une demi-minute des deux Ferrari où Kimi Raikkonen est revenu à deux secondes de Felipe Massa.

Les tours se suivent et se ressemblent à Interlagos : Rubens Barrichello abandonne également, moteur cassé. Le brésilien n’aura donc marqué aucun point cette année – ce qui ne lui était jamais arrivé.

Alors que la deuxième vague des ravitaillements est amorcée : Felipe Massa vient de commettre une petite erreur en bloquant une roue à l’entrée de la longue ligne droite. Kimi Raikkonen en profite et revient à sept dixièmes du brésilien. Noter que Lewis Hamilton est rentré dans les points en huitième position. Il reste vingt-six tours.

Un point sur le classement un passage plus tard : Felipe Massa est en tête, devant Kimi Raikkonen, Fernando Alonso, Nick Heidfeld, Nico Rosberg, Robert Kubica, Jarno Trulli et Lewis Hamilton. Prédiction au championnat : l’espagnol serait champion, un point devant le finlandais et l’anglais.

Au cinquantième tour, Felipe Massa rentre au stand pour effectuer son deuxième et dernier arrêt. Le brésilien ressort juste derrière David Coulthard. Deux tours plus tard, Fernando Alonso ravitaille, tout comme Kimi Raikkonen le passage d’après : le finlandais ressort devant Felipe Massa et est virtuellement champion du monde ! Une course incroyable ! Mais il reste encore dix-huit tours…

On se prépare chez McLaren-Mercedes pour accueillir Lewis Hamilton au cinquante-sixième tour : dernier arrêt pour l’anglais qui repart en pneus durs au-delà de la huitième place.

Un point sur le classement au soixantième tour : Kimi Raikkonen est en tête, devant Felipe Massa, Fernando Alonso, Nick Heidfeld, Nico Rosberg, Robert Kubica, Jarno Trulli et Lewis Hamilton. L’anglais accuse un retard de vingt secondes sur l’italien de chez Toyota. Noter que les pilotes de la quatrième à la septième place se tiennent en quelques secondes.

A sept tours de la fin, Lewis Hamilton profite du ravitaillement de Jarno Trulli pour remonter en septième position. L’anglais est à seize secondes de la sixième place. Devant, Kimi Raikkonen signe le tour le plus rapide en 1’12’’445. Il reste à présent trois tours avant la fin : belle bagarre entre Robert Kubica et Nico Rosberg.

Trois boucles plus tard, Kimi Raikkonen remporte son premier titre de champion du monde devant Felipe Massa et Fernando Alonso. Quatrième place pour Nick Heidfeld qui précède Nico Rosberg, Robert Kubica, Lewis Hamilton et Jarno Trulli.

Revivez cette course en photos :



Information rédigée par : Alexandre Sterlé

Options
Version Imprimable
• Réagir sur le forum
• Devenir rédacteur

A voir aussi
01/12/2019 : 15:55 : Dernier Résumé : Le Gp d'Abu Dhabi

30/11/2019 : 23:45 : GP d'Abu Dhabi - Course - Suivez-la en direct !

30/11/2019 : 21:00 : PHOTOS HD - GP d'Abu Dhabi - Clichés de Samedi

30/11/2019 : 22:30 : GP d'Abu Dhabi - Les prévisions météos pour la course

30/11/2019 : 20:30 : GP d'Abu Dhabi - Déclarations des pilotes

30/11/2019 : 20:00 : GP d'Abu Dhabi - Le point sur les changements mécaniques.

30/11/2019 : 19:30 : GP d'Abu Dhabi – Le point sur les sanctions du jour

Partager l'info
           

F1-Direct sur les réseaux sociaux
 
Site du groupe : Photos - Lives - Actualités ferrari
L'équipe F1-Direct
2004 - 2019 Groupe F1-Direct - Reproduction interdite sous peine de poursuite, merci de lire la charte d'utilisation.
Site déposé à la CNIL - 1089273. Vous disposez d'un droit d'accès et de modification relative à vos données personnelles sur simple demande.