Essais Privés Barcelone
Lundi 18 fevrier
09h00
Essais Privés
Mardi 19 fevrier
09h00
Essais Privés
Mercredi 20 fevrier
09h00
Essais Privés
Jeudi 21 fevrier
09h00
Essais Privés
Classements 2018
P
Pts
1 L.Hamilton 408
2 S.Vettel 320
3 K.Raikkonen 251
4 M.Verstappen 249
5 V.Bottas 247
6 D.Ricciardo 170
7 N.Hulkenberg 69
8 S.Perez 62
9 K.Magnussen 56
10 C.Sainz 53
11 F.Alonso 50
12 E.Ocon 49
13 C.Leclerc 39
14 R.Grosjean 37
15 P.Gasly 29
16 S.Vandoorne 12
17 M.Ericsson 9
18 L.Stroll 6
19 B.Hartley 4
20 S.Sirotkin 1

P
Pts
1 Mercedes 655
2 Ferrari 571
3 Red Bull 419
4 Renault 122
5 Haas 93
6 McLaren 62
7 Force India 52
8 Sauber 48
9 Toro Rosso 33
10 Williams 7
Multimédia
          
Saison 2018

• Actualités
• Classements
• Les photos en HD
• Archives des informations


Les saisons précédentes

• Résultats des Grands Prix
• Archives Live des GP
• Les photos en HD
• Classements
• Les calendriers
• Ecuries - Pilotes


Scuderia Ferrari

• Sebastian Vettel
• Kimi Raikkonen
• Ferrari Driver Academy
• Les anciens pilotes
• Enzo Ferrari
• Les monoplaces
• La Scuderia Ferrari



Les partenaires
• Expert Véranda
• Portail Communautaire


Formule 1 : Spy story Ferrari-McLaren : Ferrari aurait surveillé Stepney illégalement
Spy story Ferrari-McLaren : Ferrari aurait surveillé Stepney illégalement
Le 16/07/2007
 à 15:10

Nouveau rebondissement dans la saga de l'été : Nigel Stepney aurait subi de la part de personnes non-identifiées une surveillance omniprésente et illégale. Et l'anglais ne pèse pas ses mots : lui et sa femme auraient été poursuivis la nuit sur une autoroute près de l'aéroport de Bologne par deux individus au volant d'une BMW, deux personnes qu'il soupçonne avoir été engagées par Maranello. Si cela s'avérait être le cas, l'ingénieur attaquera la Scuderia Ferrari en justice !

Nigel Stepney a raconté à ''La Republica'' ce dimanche qu'il avait été poursuivi avec sa femme, la nuit, près de l'aéroport de Bologne, par une mystérieuse BMW. Agacé, l'anglais se serait arrêté sur une route forçant ses poursuivants à en faire autant, il aurait ainsi pu mémoriser la plaque d'immatriculation de cette mystérieuse voiture...

Ensuite, Nigel Stepney a ouvert sa portière et il s'est retrouvé face à deux personnes : « Qui êtes-vous ? Que voulez-vous ? Qui vous envoie ? » Les deux individus n'ont rien répondu et sont retournés à leur véhicule et se sont en aller. Nigel Stepney a ensuite regagné sa voiture, cherchant à rassurer sa femme et est reparti. Trois virages après, deux phares apparaissaient à nouveau dans son rétroviseur. A la même distance que tantôt, même vitesse, jusqu'à l'autoroute ''Giardini Nord 4210''.

Une véritable histoire d'espionnage à l'italienne ! Et ceci risque de mettre à mal la Scuderia Ferrari qui était jusqu'à présent confortablement protégée en endossant le rôle de la victime dans cette affaire. Si les dires de Nigel Stepney se confirment, l'équipe de Maranello aurait donc surveillé illégalement son ingénieur infidèle.

Voilà pourquoi l'anglais a fui l'Italie, pensant que sa vie était en danger : « J'étais à peine rentré de mes vacances dans les Philippines que ça s'est produit. Quelqu'un risquait de se faire mal et j'ai décidé de m'en aller. » Nigel Stepney ajoute qu'il a été victime de surveillance sur son lieu de travail, de micro-espions et d'autres choses encore !

Certes, Nigel Stepney n'accuse pas - à travers ses mots - explicitement la Scuderia Ferrari, mais il suffit de faire le rapprochement. Rappelons nous que Maranello avait indiqué qu'elle avait fait sa « propre enquête » sans vouloir en préciser d'avantage. Il y avait un employé présumé d'espionnage et Ferrari a donc décidé de faire la lumière sur ce sujet...

Nigel Stepney serait donc sur le point de passer à la contre-attaque. Ses avocats affirment qu'ils vont donc attaquer la Scuderia Ferrari en justice s'il s'avérait qu'elle était mêlée de près ou de loin à cette histoire : « Au moment opportun, nous verrons ce que nous ferons. Pour l'instant, nous cherchons à remonter la trace de la plaque d'immatriculation de la voiture qui a poursuivi Nigel Stepney et après nous pourrons agir, » a déclaré Sonio Bartolini, avocate de l'anglais.

« Il est clair que s'il était confirmé que derrière ces deux individus serait cachée Ferrari, la chose serait vraiment grave : surveiller un employé sur son lieu de travail, le surveiller dans sa maison et le suivre la nuit alors qu'il revient de vacances. Si cela s'avérait être le cas, l'équipe de Maranello sera appelé à en répondre devant le tribunal, » a-t-elle ajoutée.

Si les affirmations de Nigel Stepney citées ci-dessus sont donc exactes, la saga de l'été ne s'étendrait plus uniquement sur un plan sportif et rendrait cette affaire encore plus compliquée qu'elle ne l'est pour l'instant. En tout cas, la vérité devrait apparaître rapidement : l'équipe McLaren Mercedes sera entendue par le Conseil Mondial ce 26 juillet à Paris alors que le tribunal de Modène est sur le point de boucler son enquête. Les premiers résultats de cette enquête sont attendus pour début août et les choses pourraient ainsi s'éclaircir considérablement. Mais le monde de la Formule 1 pourrait ne plus être celui que nous connaissons...

La saga de l'été devient de plus en plus passionnante ! La suite au prochain épisode...

Source : Autosports.Be

Information rédigée par : Alexandre Sterlé

Options
Version Imprimable
• Réagir sur le forum
• Devenir rédacteur

A voir aussi
21/02/2019 : 21:00 : Récap en chiffres de cette première semaine d'essais privés

21/02/2019 : 20:20 : Essais Barcelone 21/02 : Déclaration de Leclerc

21/02/2019 : 18:07 : [Essais Privés] Résumé Jour 4

21/02/2019 : 10:00 : Des boites de vitesses identiques pour tous, en 2021 ?

20/02/2019 : 19:00 : L'aileron avant de Ferrari fait parler de lui !

20/02/2019 : 21:00 : Essais Barcelone : suivez-les en direct sur notre live et voici la météo

20/02/2019 : 20:15 : Essais Barcelone 20/02 : Déclaration de Vettel

Partager l'info
           

F1-Direct sur les réseaux sociaux
 
Site du groupe : Photos - Lives - Actualités ferrari
L'équipe F1-Direct
2004 - 2019 Groupe F1-Direct - Reproduction interdite sous peine de poursuite, merci de lire la charte d'utilisation.
Site déposé à la CNIL - 1089273. Vous disposez d'un droit d'accès et de modification relative à vos données personnelles sur simple demande.