GP d'Abu Dhabi
Vendredi 30 Novembre
10h00
14h00
Samedi 29 Novembre
11h00
14h00
Dimanche 1 Decembre
14h10
Classements 2018
P
Pts
1 L.Hamilton 413
2 V.Bottas 326
3 M.Verstappen 278
4 C.Leclerc 264
5 S.Vettel 240
6 C.Sainz 96
7 P.Gasly 95
8 A.Albon 92
9 D.Ricciardo 54
10 S.Perez 52
11 L.Norris 49
12 K.Räikkönen 43
13 N.Hulkenberg 37
14 D.Kvyat 37
15 L.Stroll 21
16 K.Magnussen 20
17 A.Giovinazzi 14
18 R.Grosjean 8
19 R.Kubica 1
20 G.Russell 0

P
Pts
1 Mercedes 739
2 Ferrari 504
3 Red Bull 417
4 McLaren 145
5 Renault 91
6 Toro Rosso 85
7 Racing Point 73
8 Alfa Romeo 57
9 Haas 28
10 Williams 1
Multimédia
          
Saison 2019

• Actualités
• Classements
• Les photos en HD
• Archives des informations


Les saisons précédentes

• Archives Live des GP
• Les photos en HD
• Classements


Scuderia Ferrari

• Sebastian Vettel
• Kimi Raikkonen
• Ferrari Driver Academy
• Les anciens pilotes
• Enzo Ferrari
• Les monoplaces
• La Scuderia Ferrari



Les partenaires
• Expert Véranda
• Portail Communautaire


Formule 1 : L'heure de la rentrée a sonné pour les pilotes de Formule 1 qui retrouvent le chemin des circuits.
L'heure de la rentrée a sonné pour les pilotes de Formule 1 qui retrouvent le chemin des circuits.
Le 26/08/2011
 à 05:00
Comme chaque année, le mois d’Août est synonyme de vacances pour les pilotes et les hommes d’écuries de la F1-Circus. Après un mois chômé payé, pour souffler et revenir gonflés à bloc. La F1 reprend ses droits en marge du Grand Prix de Belgique, plus précisément sur le mythique et célèbre circuit de Spa-Francorchamps. En attendant, après 11 courses (sur un total de 19), le temps pour nous de dresser un premier bilan de l’année. On constatera que deux choses sont étonnament évidentes cette année. La première, c’est la nette domination des RedBull, et la deuxième, c’est l’animation des courses avec un véritable spectacle haletant, avec des bagarres à tous les étages. Qui ce traduit, par les trois principaux facteurs introduits cette année et qui permettent aux pilotes de faire la différence, c'est-à-dire : la combinaison (KERS, DRS, Pirelli) bien évidemment, ils ont transformé les courses en joutes animées à tous les stades de la hiérarchie…

Permettez moi, de commencer donc par Pirelli, l’unique pneumaticien du plateau F1. On s’en souvient tous qu’avant même le commencement de la saison, que le tout nouveau manufacturier avait suscité beaucoup d’interrogations et d’incertitudes quant à la longévité de ses pneus ? Et surtout, comment est-ce que les différentes écuries allaient adapter leurs voitures aux gommes transalpines ? Car le passage des gommes Bridgestone aux pneumatiques Pirelli allait vraisemblablement affecter le comportement des monoplaces ainsi que le style de pilotage de certains pilotes. C’est un fait, après seulement quelques courses, nous avons très vite constaté que les gommes italiennes, étaient bien plus fragiles que les gommes de l’ancien pneumaticien japonais Bridgestone. Les pneus Pirelli ont tendance à se dégrader très vite, contraignant les pilotes à rentrer plusieurs fois aux puits. Rendant les courses très incertaines et riches en rebondissements. Donc, entrée en matière remarquable pour Pirelli en Formule 1, après plus de 20ans d’absence. Et on ne peut que saluer et attribuer des lauriers, pour le pneumaticien transalpin.

Pour revenir sur le déroulement de la saison. Ce n’est une surprise pour personne. Un début de saison marqué par le règne des Red Bull et du champion du monde en titre Sebastian Vettel. Sur les huit premières courses de l’année, l’allemand en a remporté six au volant de sa RB7. Son coéquipier, Mark Webber, a également marqué de nombreux points. D’ailleurs les deux pilotes caracolaient en tête du classement avec une avance très confortable sur la concurrence. Seul McLaren, avec la victoire de Lewis Hamilton à Shanghaï et celle de Jenson Button au Canada, a réussi à briser l’hégémonie autrichienne.

Sauf qu’un grain de sable est venu enrayer la mécanique Red Bull. Le grain de sable se prénomme FIA. La fédération a décidé de revoir quelques points de son règlement afin de rééquilibrer un peu la balance. Dans le même temps, Ferrari et McLaren ont refait une partie de leur retard concernant le diffuseur. De l’aveu même de Christian Horner, le patron du team Red Bull, « McLaren a comblé le plus d’écart en ce qui concerne le diffuseur soufflé.» Depuis, les RB7 ont du mal à monter sur la plus haute marche du podium, avec une seule victoire sur les quatre dernières courses. Et Les deux dernières courses du championnat ont été remportées par les deux pilotes McLaren, Jenson Button en Hongrie, et Lewis Hamilton en Allemagne, On constate aussi quatre vainqueurs différents en quatre Grands Prix, la hiérarchie est bouleversée, la suprématie de Red Bull et de Sébastian Vettel est-elle momentanément terminée ? Possible mais pas sûr, en tous cas Lewis Hamilton et Fernando Alonso sont revenus sur Sebastian Vettel. L’allemand dispose toujours d’un matelas important (88 points d’avance sur le britannique et 87 sur l’espagnol), mais va devoir faire attention à ne pas perdre les pédales sous peine de voir la concurrence revenir à sa hauteur. Cependant Helmut Marko le conseiller de Red Bull en matière de sports mécaniques, se veut rassurant. L’heure n’est pas à la panique dans le camp autrichien « Actuellement, nous sommes à égalité en performance mais nous sommes mieux partis que nos concurrents.» Nuance-t-il.

Alors qui pour terminer le mieux cette seconde partie de saison ? À cette question, la réponse semble toute trouvée. À l’heure actuelle, Fernando Alonso et Lewis Hamilton semblent les mieux placés pour finir les huit dernières courses en trombe. Cependant, L’avance du Champion du Monde en titre parait insurmontable à remonter. Avec la victoire à 25 points, il faudrait que l’un des deux pilotes cités gagne trois fois de suite sans que le natif d’Heppenheim marque le moindre point. Et même dans ce cas là, le germanique disposerait toujours d’une poignée de points d’avance. D’autant plus que Christian Horner ne lâchera pas prise. Il y a fort à parier qu’il va profiter de ce mois de repos pour retravailler légèrement la RB7. Rajoutez à cela que du coté de la Scuderia Ferrari, on a déjà la tête en 2012, malgré les efforts de son pilote vedette Fernando Alonso, la Scuderia prépare déjà sa nouvelle voiture… D’ailleurs Stefano Domenicali a avoué qu’il ne faut plus perdre de temps et qu’à partir de « septembre Ferrari se concentrera exclusivement sur l’an prochain…» En tous cas le pilote espagnol n’est pas près de lâcher prise. D'autant qu’il n'a sans doute pas perdu la mémoire. Il se rappelle qu'il y a un an de cela, il ne comptait déjà qu'une victoire au compteur, avant de remporter quatre courses dans la dernière ligne droite et d'être leader du championnat du monde sur la dernière course. La Scuderia s'est, semble-t-il pourtant, déjà fait une raison et tourner la page 2011.

Si le championnat est peut être acquis à Sébastian Vettel, chaque Grand Prix à venir peut modifier la hiérarchie pour assister à une fin de saison surprise ? Voilà quitte à laisser les coudées franches à un duel Red Bull-McLaren à huit courses de l’échéance finale. Les deux pilotes Ferrari partis pour être les mêmes en 2012 (la nouvelle devrait comme toujours être officielle d'ici le Grand Prix de Monza), reste désormais à trouver de quoi contester l'hégémonie d'Adrian Newey et des Red Bull Renault l'an prochain.


Information rédigée par : Amine Fodil

Options
Version Imprimable
• Réagir sur le forum
• Devenir rédacteur

A voir aussi
01/12/2019 : 15:55 : Dernier Résumé : Le Gp d'Abu Dhabi

30/11/2019 : 23:45 : GP d'Abu Dhabi - Course - Suivez-la en direct !

30/11/2019 : 21:00 : PHOTOS HD - GP d'Abu Dhabi - Clichés de Samedi

30/11/2019 : 22:30 : GP d'Abu Dhabi - Les prévisions météos pour la course

30/11/2019 : 20:30 : GP d'Abu Dhabi - Déclarations des pilotes

30/11/2019 : 20:00 : GP d'Abu Dhabi - Le point sur les changements mécaniques.

30/11/2019 : 19:30 : GP d'Abu Dhabi – Le point sur les sanctions du jour

Partager l'info
           

F1-Direct sur les réseaux sociaux
 
Site du groupe : Photos - Lives - Actualités ferrari
L'équipe F1-Direct
2004 - 2019 Groupe F1-Direct - Reproduction interdite sous peine de poursuite, merci de lire la charte d'utilisation.
Site déposé à la CNIL - 1089273. Vous disposez d'un droit d'accès et de modification relative à vos données personnelles sur simple demande.