F1-Direct.Com - Version Télèphone.
***Retour à l'accueil***
Départ de Ferrari en 2021 ? Marchionne insiste ! - [ 03/12/2017 : 11:47 ] 


Ces derniers jours ont été ponctués de certaines annonces dont, notamment, le retour d’Alfa Romeo en F1. Nous savons qu’Aston Martin, Porsche et d’autres sont intéressés et forment des groupes de travail en vue des prochaines discussions sur le nouveau moteur qui sera monté sur les formule 1 en 2021.

Ferrari a fait savoir que le chemin pris actuellement sur les grandes lignes du prochain moteur ne leur convient pas. Sergio Marchionne, président du groupe FIAT-Chrysler et de Ferrari a réitéré ses propos de menaces en ajoutant quelques nouveaux arguments : « Les débats ne font que commencer et évolueront au fil du temps. Nous avons jusqu’à 2020 pour trouver une solution qui convienne à Ferrari. La menace de Ferrari de quitter la Formule 1 est sérieuse : l’accord avec Sauber expire en 2020-2021, juste au moment où Ferrari pourrait partir. Nous devons trouver une solution qui soit bonne pour le sport mais nous devons également être clair sur les choses qui le feraient régresser »

Ferrari est, entre autres, en désaccord avec la standardisation de certaines pièces du moteur. Pour le moment, les batteries et les contrôleurs électroniques seraient les mêmes pour tous à partir de 2021. Ferrari pointe du doigt que l’essence de cette catégorie du sport automobile concerne la recherche et le développement pour des batailles stratégiques et technologiques entre écuries sur la piste.

2021 est encore loin, les réunions de travail seront encore nombreuses. Aston Martin a récemment entamé le développement d’un prototype monocylindre. Le prochain moteur n’étant qu’en discussion, le motoriste anglais se contente d’un seul cylindre pour faire des tests. Cela ne veut pas dire qu’Aston Martin va argumenter la venue d’un moteur monocylindre pour 2021. Ce prototype est conçu par des anciens ingénieurs Ferrari, les mêmes qui avaient conçu le désastreux moteur 2014. Ils avaient été rapidement remerciés afin d’entamer une restructuration pour rattraper l’énorme retard sur le moteur Mercedes. Espérons qu’ils soient plus talentueux sur le prototype d’Aston Martin.

Les motoristes semblent réellement s’impliquer sur ce nouveau moteur et ne veulent pas faire la même erreur que pour la motorisation actuelle. Ferrari utilise sa notoriété en Formule 1 pour faire valoir son avis. Coup de bluff ou pas, la menace semble pour le moment sérieuse.



Posté par : Alexandre Finet