F1-Direct.Com - Version Télèphone.
***Retour à l'accueil***
Après Alfa Romeo, d'autres constructeurs en F1 ? - [ 30/11/2017 : 14:00 ] 


Nous approchons doucement de l’anniversaire du rachat de la F1 par Liberty Média. L’heure n’est pas encore au bilan car le travail ne fait que commencer pour redorer les lettres de noblesse de la Formule 1. Des changements ont déjà eu lieu et les nouveaux dirigeants annoncent certains objectifs depuis cet été qu’ils aimeraient tenir. Forcément, beaucoup pensent à la règlementation moteur, à la sécurité ou encore aux problèmes financiers de certaines écuries ou circuits.

Cependant, ces thèmes sont la partie émergée de l’iceberg. Bratches, Brawn et Carey travaillent sur de nombreux sujets qui sont sûrement inintéressants pour la plupart d’entre vous mais qui, à terme, seront vitaux afin de rendre le sport plus attractif pour les spectateurs, les circuits et les écuries. Forcément, la politique et les négociations sont de mise pour parvenir à redresser la barre mais il ne faut pas oublier qu’au final, cela reste une histoire d’argent.

Récemment, Brawn a évoqué la présence en F1 des écuries qui sont également des constructeurs automobiles : Ferrari, Mercedes, Renault, McLaren et Honda. Selon l’anglais, ces constructeurs sont trop peu nombreux en Formule1. Le retour d’Alfa Romeo et le rapprochement d’Aston Martin avec Red Bull sont une bonne chose et cela doit continuer dans ce sens.

Avant tout, ce qui intéresse un constructeur pour venir en F1 ce sont les coûts et la motorisation. Lors des dernières réunions entre motoristes pour parler de l’avenir en F1 après 2020, Porsche, Audi, Aston Martin, Cosworth, Zytek et Magneti-Marelli étaient présents, en plus des actuels motoristes.

Comme le rappelle Ross Brawn, vouloir c’est bien mais encore faut-il mettre en œuvre un terrain qui attire ces constructeurs dont certains semblent intéressés pour venir en F1 :  « Porsche est l’un d’entre eux, mais il y a aussi Aston Martin et Lamborghini. C’est pour cela que nous devons créer un environnement attractif pour eux. Je vous garantis qu’avec le moteur actuel, aucun motoriste ne serait intéressé. C’est pour cela que nous devons produire un moteur plus simple et moins couteux »



Posté par : Alexandre Finet