F1-Direct.Com - Version Télèphone.
***Retour à l'accueil***
Vettel : « Ferrari n’a plus de circuits à craindre. » - [ 04/09/2017 : 14:00 ] 


Actuel second du championnat, Sebastian Vettel affirme que la Scuderia Ferrari n’aura pas de bête noire à venir en ce qui concerne les caractéristiques de piste. Du moins, c’est ce qu’affirme l’Allemand au regard de la course de Spa-Francorchamps dont les observateurs donnaient l’avantage en performance sur ce type de circuit à la firme étoilée.

Vettel a fait une course d’attente, à Spa-Francorchamps, dans les échappements de Lewis Hamilton affirmant à plusieurs reprises à la radio qu’il pouvait tenir le rythme du pilote Mercedes sans pour autant pouvoir le dépasser, manquant très certainement ses plus belles chances lors du départ puis au restart après la voiture de sécurité.

« Le point positif est que nous avons eu une excellente course à Spa, que la voiture était très bonne, bien que rien n’ait réellement changé depuis Silverstone, ce qui montre d’une part que Silverstone n’était qu’un faux pas et que la voiture reste toujours aussi performante en course. A Silverstone, nous étions en moyenne à une seconde, donc oui c’est une grande progression et j’en suis très très heureux ! Nous sommes sur la bonne voie et je ne pense pas que nous devons craindre les circuits à venir. »

La victoire était à portée en Belgique ! De quoi décevoir le pilote allemand qui est dans une dynamique positive après que son contrat ait été prolongé jusqu'en 2020 avec Ferrari ? pas si sûr ! « C’est évident, en tant que pilote on souhaite toujours plus, nous devons néanmoins apprécier le fait que nous avons eu un super week-end et ceci durant les trois jours. »

Il argumente son point de vue : « Les deux voitures de l’équipe étaient rapides, compétitives et plus proches que je n’aurai pensé en course. » Cependant, il semble oublier que des soucis de vibrations ont entaché les qualifications et la course de Räikkönen, lui aussi fraîchement reconduit pour 2018.

Räikkönen s’est lui aussi exprimé sur cette course en Belgique, souvent considéré comme son circuit, puisqu’il est surnommé le « Roi de Spa ». « Il semble que nous n’étions pas assez rapides en ligne droite, mais nous avons vu avec Vettel que c’était possible de suivre les Mercedes. » Notons tout de même un déficit de 3 km/h en moyenne en vitesse de pointe malgré l’aspiration.

« Nous devons faire le maximum pour être plus rapide, nous essayons également d’améliorer la voiture dans de nombreux domaines, pas seulement le moteur, car le tout est une combinaison qu’il faut réunir le plus rapidement possible. »

Le champion du monde 2007 va également dans le sens de Vettel, Ferrari ne doit plus craindre les circuits : « Je pense que les gens s’attendaient que Mercedes soit facilement devant sur ce circuit, mais ce ne fut pas aussi simple que cela pour eux, donc nous travaillons dans le bon sens. » Conclus le dernier champion du monde en Ferrari.



Posté par : Adrien Braem