F1-Direct.Com - Imprimer une News
La presse italienne se déchaine sur... - [ 09/10/2018 : 19:53 ] 


Dimanche, lors du grand prix du Japon, Ferrari a commis de multiples erreurs que ce soit en stratégie ou en pilotage. Bien sûr, cela n’a échappé à personne, ni même à la presse italienne qui n’est pas tendre du tout envers Ferrari ni même Vettel.

« Ferrari est en ruine.
Il existe des stratèges qui commettent des erreurs, un pilote faible qui n’apprend rien, un chef d’équipe qui attaque son équipe et une voiture en déclin.
Avant Monza, vous auriez difficilement pu imaginer un tel effondrement.
C’est peut-être de la malchance, mais c’est aussi un fait que Sebastian Vettel ne fait plus rien de bien.
Le problème ne peut être que l’équipe et ses pilotes. Vettel est dans une crise existentielle profonde.
L’Allemand complète sa collection d’erreurs horribles en détruisant un début de saison fantastique.
Ces erreurs sont l’expression d’un profond trouble au sein du quadruple champion du monde, qui traverse une crise de confiance.
Alors qu’Hamilton vise le record de Fangio, la saison de Ferrari échoue.
Vettel a choisi le pire moment pour perdre et Ferrari se sépare du chef de l’équipe, Maurizio Arrivabene, qui critique ses propres compatriotes.
Encore des erreurs de Ferrari et des pilotes et un développement de la voiture inefficace. »

Voilà ce que l'on pouvait lire dans la presse italienne en début de semaine.

Les propos tenus par nos confrères italiens sont de plus en plus durs envers Ferrari et surtout Vettel. On ne peut que constater le nombre d’erreurs commises par Vettel cette année et l’on peut facilement trouver les points de retard qu’il a sur Hamilton dans ses erreurs. Ferrari a aussi commis une erreur samedi en qualifications. Depuis Monza, une réaction de Vettel est attendue, mais elle ne vient pas.
Ce n’est pas la première fois que les médias italiens s’acharnent de la sorte. C’est le quatrième grand prix de suite et la sixième fois cette année.
En cliquant sur les liens suivants, vous pouvez consulter nos articles sur les déchainements précédents qui ont eu lieu après les courses en France, en Allemagne, en Italie, à Singapour, et en Russie.
L’année passée, les mêmes médias se sont déchaînés sur Ferrari après le grand prix de Singapour.



Posté par : Adrien Braem