F1-Direct.Com - Imprimer une News
GP de Chine - Course - Dťclarations des pilotes et du team - [ 15/04/2018 : 16:00 ] 


Ferrari avait fait une très bonne qualification et partait de la meilleure place ce matin pour la course. La première partie de course se passait correctement jusqu’à l’arrêt aux stands. A partir de ce moment-là, Ferrari a commencé à partir en déroute. Sur la fin de course, il y a eu des faits de course qui n’ont pas aidé les rouges même si Vettel n’est pas responsable de l’accident.

Vettel : « J'ai eu la chance de pouvoir terminer ma course. Après une collision comme celle que j'ai eue, je pense que nous aurions pu rester sur place. Évidemment, la chance, c’est que la voiture fonctionnait encore, même si l'équilibre avait disparu. Nous avons perdu la tête après l’arrêt aux stands et ce n'était pas l'idéal. Nous étions sûrs que nous serions ressortis en tête, mais nous ne l'avons pas fait. Le timing de la voiture de sécurité était mauvais pour moi et Valtteri, parce que nous n'avions aucune chance de réagir. Après cela, il était clair que Red Bull était plus rapide et je pense qu'il n'y avait aucune raison de résister quand Daniel m’a rattrapé, et la même chose s'est produite avec Max. Je lui ai donné de la place juste au cas où il aurait eu un peu bloqué ses pneus, mais il a eu un gros blocage et c'est pour ça que nous nous sommes percutés. Je pense qu'il a réalisé qu'il avait tort. Nous étions tous deux chanceux de continuer mais ce n'était pas nécessaire. Cependant, j'ai apprécié qu'il vienne me voir tout de suite après la course parce que c'est la façon de résoudre des choses comme ça, face à face. Mais évidemment, ce n'est pas le résultat que nous recherchions. »

Räikkonen : « C’était une course assez difficile et pas très agréable. Au début, j’ai bien démarré puis j’ai dû lever le pied, ce qui m’a coûté plusieurs positions. Après le changement de pneus, la voiture était bonne et mes ressentis aussi. A ce moment-là, nous étions de retour mais je ne pouvais pas voir les voitures à la fin de la ligne droite. La voiture de sécurité nous a aidés, car nous avions des pneus non usés à ce moment-là. Je dirai qu’elle nous a remises dans la course. En fin de compte, j’ai été assez rapide avec les médiums comparés à d’autres qui avaient des pneus similaires. C’était vraiment difficile de se rapprocher pour tenter de suivre les autres. Nous étions bien sûr plus rapides que Valtteri, mais quand vous vous rapprochez, cela devient plus difficile et vous perdez de la charge aérodynamique et plus encore sur ce type de circuit. Donc, je n’ai jamais réellement réussi à attaquer. Nous avons la troisième place aujourd’hui, mais quand vous commencez de la première ligne ce n’est pas le résultat idéal. Nous allons faire mieux la prochaine fois. »

Arrivabene : « Ce n’est pas le résultat que nous visions aujourd’hui en partant de la première ligne. Notre rythme de course n’était pas mauvais, mais c’est un grand prix où les variables ont fait la différence. Kimi est allé sur le podium tandis que Sebastian limitait les dégâts sur une voiture, qui, après la collision, n’était plus idéale pour se battre. Maintenant, il est temps de penser à Bakou et de garder la même détermination. »

 

Les photos du week-end :



Posté par : Adrien Braem