F1-Direct.Com - Imprimer une News
Les formule 1 sont bien trop fiables, selon Jean Todt - [ 18/12/2017 : 16:23 ] 


Il serait difficile aujourd'hui de retenir un seul élément de la saison 2017 de formule 1, celle-ci ayant été si riche en rebondissements. Les pilotes ont réussi à nous livrer des duels intéressants, notamment entre Sebastian Vettel et Lewis Hamilton, ou encore Esteban Ocon face à Sergio Perez. Des situations inédites ont pu aussi marquer les fans de cette discipline. L'accrochage entre les pilotes numéro 1 de Ferrari et de Mercedes à Bakou étant celui qui a fait couler le plus d'encre. Toutefois, la formule 1 a pu montrer une facette négative de son sport par le festival de pénalités accordées. Certes, la fiabilité hasardeuse de Honda a grandement favorisé cette situation devenue habituelle, mais elle a aussi pu remettre en question le fonctionnement du règlement. Pourtant, rappelons que la FIA a souhaité durcir les règles de pénalités moteur pour la saison 2018.

En ce sens  Jean Todt a estimé que la fiabilité des formule 1 était bien trop élévée. Selon le Président de la FIA, Lewis Hamilton a réalisé et remporté une superbe saison, mais il la doit aussi à sa voiture : « Il n'a pas fait la moindre erreur, mais il a eu aussi une incroyable voiture, incroyable au niveau de la performance et de la fiabilité. Même si la Mercedes n'était pas toujours la plus rapide, Lewis a marqué 20 points sur les 20 grands prix. La voiture est trop fiable ».

Jean Todt a comme souvent eu un mot envers la marque italienne, en déclarant que : « Ferrari m'a aussi impressionné. Je reste sur ce que j'ai dit : Ferrari et Mercedes sont trop fiables. Cela coûte de l'argent. Les tests, les simulateurs, c'est trop. Nous n'avons pas besoin de cela pour un bon sport. C'est aujourd'hui le contraire ».

Depuis l'arrivée récente de Liberty Media, de nombreuses discussions et négociations sont en cours. Celles-ci ont pour objectif de relancer l'intérêt que le public peut porter à la formule 1, mais aussi d'attirer de nouveaux constructeurs. Malgré le désaccord et les menaces de Ferrari de quitter la formule 1 suite aux modifications des règles relatives aux moteurs en 2021, Jean Todt semble plutôt optimiste : « Les moteurs actuels sont trop chers, trop compliqués et trop silencieux. Mais nous pouvons travailler dessus. Nous avons actuellement des discussions avec les constructeurs sur l'évolution des moteurs. Le mouvement n'est pas encore terminé ».

En relevant que les constructeurs se concentrent trop sur la fiabilité, mettant à mal le spectacle offert par la formule 1, Jean Todt pointe du doigt un problème récurrent : la voiture prime sur le pilote. Pas certain que Honda, ou encore Renault qui a connu quelques soucis en fin de saison, soient du même avis que le Président de la FIA. De plus, les modifications des règles pour 2021 seront-elles suffisantes pour relancer l'intérêt de cette discipline ? Beaucoup de questions sont encore sans réponses, et le travail à achever semble encore considérable.



Posté par : Edouard Gustave