F1-Direct.Com - Imprimer une News
Stepney sort de son silence ! - [ 24/06/2007 : 19:58 ] 



Nigel Stepney est sorti de son silence et a déclaré qu'il était victime d'un « sale coup » orchestré par la Scuderia Ferrari, tout en ajoutant qu'il serait blanchi par le tribunal de Modène...

Les dernières rumeurs stipulaient que l'ingénieur britannique, ex-responsable technique de Ferrari soupçonné de sabotage avant le Grand Prix de Formule 1 de Monaco par l'équipe italienne, aurait quitté l'Italie et serait en vacance quelque part en Asie.

Le journal anglais ''Sunday Times'' a maintenant localisé Nigel Stepney en Philippines, où il y séjourne avec sa fiancée Ash et leur enfant : « Ces vacances étaient prévues, » a-t-il déclaré aux journalistes présents là-bas.

« Pourquoi quelqu'un irait-il dire que je ne suis pas joignable ? J'ai réservé ces vacances par le biais de l’agence de voyage de Ferrari. Ils savent donc où je suis, » a-t-il ajouté. « C'est juste un sale coup orchestré à mon encontre. J'ai confiance, je serai blanchi par le tribunal de Modène. »

Noter que ce vendredi, le domicile de l'anglais, situé à Serramazzoni ( à 40 km de Modène), a par ailleurs été perquisitionné par la police.

Nigel Stepney, déçu de ne pas avoir succéder à Ross Brawn en tant que directeur technique, avait demandé fin 2006 à ne plus se déplacer sur les Grands Prix et Ferrari l'avait chargé cette saison de s'occuper, depuis Maranello, du développement de la performance de l'équipe.

Son avocat italien Luca Brezigher, commis d'office, a par ailleurs révélé à ''La Gazzetta dello Sport'' qu'il n'avait « aucun contact » avec son client, en ajoutant : « La seule chose que je puisse dire, c'est que Nigel Stepney est sous le coup d'une enquête mais le chef d'accusation est pour le moment très flou et indéfini. »

Mais d'après Luca Brezigher, Nigel Stepney qui demeure pour le moment un employé de la Scuderia et qui gagne plus d'un million de dollars par an, n'a pas tenté de saboter les F2007 : « D'après ce que j'ai appris, on peut retenir de nombreuses qualifications, comme le dommage aggravé ou la fraude sportive, mais j'exclurais le sabotage. »

« Cela ne me paraît pas crédible qu'un professionnel de son calibre puisse porter atteinte à sa propre équipe, » a conclu l'italien.

Source : Autosports.Be

Posté par : Alexandre Sterlé