F1-Direct.Com - Imprimer une News
Les commissaires sont-ils vraiment neutres ? - [ 12/10/2011 : 11:33 ] 


Dimanche dernier sur le circuit de Suzuka, deux incidents ont été constatés en course et ont visiblement laissé les commissaires de marbre. Les pilotes en revanche ne cessent de critiquer le travail de ces derniers. Explications :

Le premier incident avait eu lieu juste après le départ, lorsque Sebastian Vettel a serré Jenson Button jusqu’à ce que ce dernier se retrouve les deux roues dans l’herbe, avant de lever le pied. Un accrochage entre ces deux-là quelques secondes après le départ aurait eu des conséquences fâcheuses, mais les commissaires ont estimé qu’il n’y avait pas de quoi polémiquer et Vettel n’a donc pas été pénalisé.

Jenson Button avait aussitôt confié : "Je ne vais pas vous mentir, sur le moment, j’ai eu l’impression que cela avait été un peu plus loin que ce qui était nécessaire."

C’est Alan Jones, champion du monde en 1980, qui officiait en tant que quatrième commissaire à Suzuka.
Alex Wurz, ex-pilote de F1 et aujourd’hui commentateur de la F1 pour la télévision autrichienne a déclaré : "Vettel a eu de la chance que le quatrième commissaire soit Alan Jones, car un autre lui aurait probablement mis un avertissement ou même une pénalité."

Le deuxième incident s’est déroulé un peu plus tard en course, lorsque Lewis Hamilton a fermé la porte à Felipe Massa, ce qui provoqua quelques dégâts sur la Ferrari du Brésilien.

Le pilote brésilien énervé, a laissé entendre : "Les commissaires ont déjà pénalisé des pilotes pour moins que ça cette année, mais cette fois-ci ils n’ont rien fait."

Il n’y aurait donc aucune constance dans la prise de décisions des commissaires et selon certains il est nécessaire qu’il y en ait pour que les pilotes sachent exactement quelles sont les limites à ne pas dépasser.



Posté par : Anne Laure R.