GP du Japon
Vendredi 11 Octobre
03h00
07h00
Dimanche 13 Octobre
03h00
07h10
Classements 2018
P
Pts
1 L.Hamilton 338
2 V.Bottas 274
3 C.Leclerc 221
4 S.Vettel 212
5 M.Verstappen 212
6 C.Sainz 76
7 P.Gasly 73
8 A.Albon 64
9 D.Ricciardo 42
10 S.Perez 35
11 N.Hulkenberg 35
12 L.Norris 35
13 D.Kvyat 33
14 K.Räikkönen 31
15 K.Magnussen 20
16 L.Stroll 19
17 R.Grosjean 8
18 A.Giovinazzi 4
19 R.Kubica 1
20 G.Russell 0

P
Pts
1 Mercedes 612
2 Ferrari 433
3 Red Bull 323
4 McLaren 111
5 Renault 77
6 Toro Rosso 59
7 Racing Point 54
8 Alfa Romeo 35
9 Haas 28
10 Williams 1
Multimédia
          
Saison 2019

• Actualités
• Classements
• Les photos en HD
• Archives des informations


Les saisons précédentes

• Archives Live des GP
• Les photos en HD
• Classements


Scuderia Ferrari

• Sebastian Vettel
• Kimi Raikkonen
• Ferrari Driver Academy
• Les anciens pilotes
• Enzo Ferrari
• Les monoplaces
• La Scuderia Ferrari



Les partenaires
• Expert Véranda
• Portail Communautaire


Formule 1 : Un oeil dans le rétro : la F2002
Un oeil dans le rétro : la F2002
Le 15/09/2019
 à 12:00

2002 : année de records et de polémiques pour Ferrari. Retour sur l’épopée gagnante mais scandaleuse de la F2002.

La F2002 est considérée comme une évolution de la victorieuse F2001. Pour autant, la monoplace est totalement nouvelle. Outre l’arrivée de Vodafone et l’apparition d’un peu plus de blanc sur la voiture, la grosse nouveauté se trouve sous le capot. En effet, le moteur V10 de 835 cv était directement couplé à la boite de vitesses en titane, représentant un gain de poids assez important.

Et pour commencer la saison 2002, quoi de mieux que d’utiliser la monoplace de l’an passé ? Ferrari est la seule équipe à faire ce choix, choix audacieux même si l’on sait les performances de la F2001. Et entre les mains de M.Schumacher, la monture rouge domine toujours. Victoire en Australie, troisième place en Malaisie, l’ancienne a de beaux restes. Enfin, pas pour Barrichello, contraint à l’abandon pour les deux premières manches. La nouvelle voiture était enfin prête, des problèmes de fiabilité moteur ayant retardé son entrée dans le championnat.

L’aventure de la F2002 démarra au Brésil mais seulement pour M.Schumacher. Les critiques et les polémiques commencent déjà à toucher la Scuderia, notamment en raison de l’allocation pneumatique différente pour les deux monoplaces rouges. En effet, Barrichello dispose, pour la dernière fois, de la F2001. Or, cette dernière dispose de roues de taille différentes de la F2002. Mais cela n’arrête guère Schumacher qui s’imposa pour à peine plus d’une demi-seconde sur son frangin. Barrichello ne connut une nouvelle fois pas le succès chez lui, à nouveau arrêté pour la dernière de la championne sortante. A Imola, les pilotes sont à armes égales et l’arme qu’est la F2002 fait des ravages. Partis de la première ligne, M.Schumacher et Barichello ne laissent rien à la concurrence et signe le premier doublé de l’ère F2002. En Espagne, un souci électrique prive le brésilien de course mais même avec une seule voiture, Ferrari domine, outrageusement.

Arriva ensuite le fameux grand-prix d’Autriche 2002. La Scuderia est très en forme et rien ne semble pouvoir arrêter M.Schumacher. Ferrari s’envole à nouveau pour un doublé facile, Barrichello devançant son équipier allemand. Mais, à quelques tours du but, une consigne d’équipe demande l’inversion des positions. Le brésilien obtempéra juste avant la ligne d’arrivée. La Scuderia est huée, sifflée par le public et le monde de la Formule 1.

Moins de réussite en ville pour la F2002, battue par les McLaren et Williams chaussées de gommes Michelin, mais une belle deuxième place quand même pour M.Schumacher. Les performances des monoplaces rouges reprirent le dessus au Canada avec un double podium, la victoire pour le Baron Rouge, la troisième place pour le petit brésilien. Pour le grand-prix d’Europe, les Williams-BMW monopolisent la première ligne et partent favorites mais les Ferrari montèrent en puissance le dimanche et écrasèrent toute forme de concurrence : Barrichello s’impose juste devant M.Schumacher, plus de quarante-six secondes d’avance sur le troisième Raikkonen.

S’en suit alors une série de courses déroutantes pour quiconque ne pilote pas la F2002. Malgré un problème d’embrayage le faisant partir du fond de grille, Barrichello remonta tout le peloton et assura un nouveau doublé. De nouveau immobilisé au départ, le brésilien ne pourra pas défendre ses chances en France mais son équipier se débrouilla très bien seul avec une course parfaite dans le sillage de Raikkonen avant de prendre la tête sur une glissade du finlandais. Mieux encore, M.Schumacher décroche là son cinquième titre mondial et ce, à six courses de la fin de la saison. Fort de cette nouvelle étoile, l’allemand s’imposa ensuite à domicile sur le redessiné et tant décrié tracé d’Hockenheim.

Pour couronner le tout, la F2002 s’avère très fiable en plus d’être ultra performante. De la Hongrie au Japon, en passant par la Belgique, l’Italie, les Etats-Unis, les rouges raflent tout : cinq doublés en cinq épreuves, le titre constructeur tombe logiquement dans l’escarcelle de l’écurie de Maranello. Ferrari n’a laissé que des miettes à ses concurrents, tout comme M.Schumacher qui grimpa sur tous les podiums, exploit jamais réédité.

Tout comme en 2002, la Scuderia décide d’intégrer sa nouvelle F2003-GA un peu plus tard dans la saison, profitant des incroyables performances de la F2002. Mais la concurrence a gagné en vitesse et la Ferrari est vite rattrapée. Malgré un double abandon lors du terrible grand-prix brésilien, la F2002 s’offrit une belle sortie à St Marin avec une première et troisième place avant de rejoindre le musée, malgré la tragique perte de la mère du futur septuple champion allemand ce même jour.

La F2002 reste l’une des monoplaces les plus incroyables de l’histoire avec un palmarès exemplaire : quinze victoires, onze pôles position, vingt-huit podiums et quinze meilleurs tours, juste exceptionnel.



Information rédigée par : Baptiste Douillard

Options
Version Imprimable
• Devenir rédacteur

A voir aussi
17/10/2019 : 22:37 : La presse italienne en grande forme avec les rouges !

16/10/2019 : 21:00 : Ferrari a une longue liste de questions en vue de 2021

15/10/2019 : 21:24 : GP du Mexique – les pneus

14/10/2019 : 22:10 : Briatore pense que Ferrari doit désigner Leclerc comme premier pilote

13/10/2019 : 18:00 : GP du Japon - votre note de la course ?

13/10/2019 : 14:00 : GP du Japon – Le point sur les sanctions du jour

13/10/2019 : 15:00 : GP du Japon - Classements des championnats

Partager l'info
           

 
Site du groupe : Photos - Lives - Actualités ferrari
L'équipe F1-Direct
2004 - 2019 Groupe F1-Direct - Reproduction interdite sous peine de poursuite, merci de lire la charte d'utilisation.
Site déposé à la CNIL - 1089273. Vous disposez d'un droit d'accès et de modification relative à vos données personnelles sur simple demande.