GP d'Azerbaijan
Vendredi 23 Juin
11h00
Essais Libres 1
15h00
Essais Libres 2
Samedi 24 Juin
12h00
Essais Libres 3
15h00
Qualifications
Dimanche 25 Juin
15h00
Course
Classements 2017
P
Pts
1 S.Vettel 141
2 L.Hamilton 129
3 V.Bottas 93
4 K.Raikkonen 73
5 D.Ricciardo 67
6 M.Verstappen 45
7 S.Perez 44
8 E.Ocon 27
9 C.Sainz 25
10 F.Massa 20
11 N.Hulkenberg 18
12 R.Grosjean 10
13 K.Magnussen 5
14 D.Kvyat 4
15 P.Wehrlein 4
16 L.Stroll 2
17 S.Vandoorne 0
18 J.Palmer 0
19 M.Ericsson 0
20 F.Alonso 0

P
Pts
1 Mercedes 222
2 Ferrari 214
3 Red Bull 112
4 Force India 71
5 Toro Rosso 29
6 Williams 22
7 Renault 18
8 Haas 15
9 Sauber 4
10 McLaren 0
Multimédia
          
Saison 2017

• Actualités
• Classements
• SF70-H
• Les photos en HD
• Archives des informations


Les saisons précédentes

• Résultats des Grands Prix
• Archives Live des GP
• Les photos en HD
• Classements
• Les calendriers
• Ecuries - Pilotes


Scuderia Ferrari

• Sebastian Vettel
• Kimi Raikkonen
• Ferrari Driver Academy
• Les anciens pilotes
• Enzo Ferrari
• Les monoplaces
• La Scuderia Ferrari



Les partenaires
• Expert Véranda
• Portail Communautaire

Publicité (by Google)


Formule 1 : [Edito] Les essais Pirelli, une façon pour la Scuderia de tirer son épingle du jeu
[Edito] Les essais Pirelli, une façon pour la Scuderia de tirer son épingle du jeu
Le 12/06/2017
 à 23:30

C’est tout un assemblage de choses qui rendent Ferrari si forte cette année. L’une des raisons sans doute : Ferrari a beaucoup roulé avec une voiture modifiée afin de pouvoir rouler avec les pneus larges 2017 en 2016. Elle a engrangé un maximum d’informations et de résultats.

Toto Wolff, le patron de l’équipe Mercedes, s’exprimait sur la situation après le grand Prix de Monaco : « Ferrari est maintenant l’équipe favorite pour le titre, et nous sommes les outsiders », d’ailleurs, avant le weekend de Monaco, Vettel disait : « Nous aurions pu gagner toutes les courses »

Il y a beaucoup de raisons au succès de Ferrari, on les découvre les unes après les autres. Lors des 24 jours de tests des pneus larges pour Pirelli, seuls Mercedes, Ferrari et Red Bull ont eu les moyens financiers, les ressources humaines et le savoir-faire pour construire un châssis de test sur une base 2015.


LA FIA a, sur ce sujet, édité un règlement très strict spécifiant dans quelles mesures les voitures 2015 pouvaient être modifiées afin de leur donner plus d’appui. Tous ont choisi des solutions différentes, nous savons aujourd’hui que seul Ferrari était dans le vrai. Les ingénieurs ont de ce fait tiré un maximum d’informations pour la voiture 2017 ainsi que sur les pneus 2017. On a alors changé sur la voiture les éléments que l’on voulait étudier pour 2017. La SF15-T a été le seul support de test qui a été équipé d’un aileron arrière large. Elle a été la seule voiture qui ait élargi constamment son diffuseur pour simuler la voiture 2017 rendant la simulation aussi réaliste que possible, et ce dans le cadre de la règlementation de la FIA. De la même manière, le travail des chicanes dans les pontons latéraux, ainsi que les différents réglages des flaps de l’aileron avant mis en place lors de ces essais sont très similaires aux concepts utilisés cette saison. En outre, l’angle d’incidence a été significativement augmenté depuis ces essais.


Red Bull et Mercedes se sont quant à eux contentés, en comparaison à Ferrari, de tester des éléments visant à donner plus d’appui, mais qui ont été complètement inutiles pour cette saison. Red Bull avait monté sous l’aileron arrière un élément profond augmentant l’appui et soutenant le diffuseur, ce que Red Bull appelait « beam wing » qui n’est pas autorisé par la règlementation en vigueur.


De son côté, Mercedes a expérimenté un aileron plus bas, plus important ainsi que des bandes d’étanchéité latérales, mais visiblement, le manque d’expérience les empêcha de se lancer sur cette voie. Mercedes a finalement opté pour une voiture plus longue, on sait aujourd’hui que ce n’est pas la solution.

Avec le recul, il est clair que Mercedes et Red Bull n’ont pas pu en apprendre beaucoup grâce à la voiture modifiée en 2016 sur la monoplace actuelle en 2017. Tout l’inverse de Ferrari dont les résultats sont en parfaite corrélation avec les essais en soufflerie et en laboratoire, contrairement à beaucoup d’équipes qui se plaignent de ne pas rencontrer cette corrélation. Fait intéressant, qui était jusqu’ici la spécialité de Mercedes : l’exploitation et l’interprétation des règles ! Nous serions tentés de dire « ENFIN ! »

Un point de règlementation sur l’aileron arrière publié lors du grand prix d’Espagne 2016 : « Il est permis pour l’aileron arrière n’importe quels nombre et géométrie des éléments de l’aileron entre 300 et 950 mm au-dessus du plan de référence ». 
Ferrari a interprété à sa manière le mot « géométrie » pour élargir la partie supérieure de l’aileron à 95 centimètres. Au bureau d’étude de la Scuderia, on explique cette interprétation de la règle par une approche plus audacieuse, plus osée… osons… osons !


Forcement, à la vue de ces résultats, il ne faut pas s’étonner que la Scuderia ait pu, même si beaucoup de paramètres étaient verrouillés par Pirelli et non accessibles aux teams, engranger une grande expérience. Elle a pu essayer et tester de nombreux réglages et trouver le bon feeling.


Enfin, du côté du roulage en lui-même, Sebastian Vettel a roulé 2 228 km, Kimi Räikkönen a fait 1054 km, Nico Rosberg a conduit 209 km et quant à Lewis Hamilton, il a fait seulement 50 petits kilomètres. Max Verstappen a effectué 517 kilomètres et Daniel Ricciardo 200 km pour Red Bull. Il va sans dire que chaque équipe roulait à sa convenance. Il semblerait que certains teams n’aient pas soupçonné l’importance ni le bénéfice qu’ils pouvaient tirer de ces essais. C’est un peu étrange pour une équipe comme Mercedes qui nous a toujours habitués à tirer habilement parti des règlements.


On apprenait par le président de Pirelli, Marco Tronchetti Provera, à Monte-Carlo que : « Sebastian nous a visités à plusieurs reprises à Milan pour discuter dans le cadre des règles avec nos ingénieurs de ses impressions. Un pilote de son expérience a ainsi acquis autant de connaissances possibles dont il pouvait tirer profit avec ses techniciens pour maintenir les pneus dans leur plage de fonctionnement optimale. »


La presse allemande, déçue et un peu amère après un début de saison moins simple que d’habitude pour Mercedes, n’hésite pas à parler de tricherie, et que le gain acquit d’une manière ou d’une autre lors de ces essais par Ferrari est injuste. De notre côté, chez F1 direct.com, on pense plutôt que chaque team était libre de rouler à sa convenance, dans la limite des règles dictées par la FIA, de modifier ou changer des éléments et que si Mercedes et Red Bull, peut-être un peu trop sûrs d’eux après plusieurs saisons où ils étaient les maitres incontestables et incontestés, avaient pris plus au sérieux et mis à profit ces essais,ils  ne seraient aujourd’hui pas autant en déroute, la Mercedes ne se maintenant en haut du tableau que grâce à leur groupe propulseur hors du commun (comme le prouve le grand prix du Canada, réputé comme étant un circuit pour gros moteurs). Quant à Red Bull, la saison 2017 doit commencer à leur sembler bien longue.



Information rédigée par : Vincent Jacquemart

Options
Version Imprimable
• Réagir sur le forum
• Devenir rédacteur

A voir aussi
24/06/2017 : 23:00 : GP d'Azerbaijan - Les prévisions météos pour la course

24/06/2017 : 22:30 : GP d’Azerbaijan – Les pneus restants aux pilotes.

24/06/2017 : 21:30 : PHOTOS HD - GP d’Azerbaijan - Clichés de Samedi

24/06/2017 : 21:00 : GP D’azerbaijan - La grille de départ provisoire

24/06/2017 : 20:30 : GP D’azerbaijan - Qui aura quels pneus pour la course ?

24/06/2017 : 22:00 : GP d’Azerbaijan – Les sanctions du jour

24/06/2017 : 17:00 : GP d’Azerbaïdjan – Réaction à chaud de Vettel

Partager l'info
           

 
Site du groupe : Photos Vidéos F1 - Dépannage Informatique 45 - F1 en Direct les lives - Actualités ferrari
Les partenaires : F1 - Formule 1 - Info F1 - Hebergement - actualité f1

2004 - 2015 Groupe F1-Direct - Reproduction interdite sous peine de poursuite, merci de lire la charte d'utilisation.
Site déposé à la CNIL - 1089273. Vous disposez d'un droit d'accès et de modification relative à vos données personnelles sur simple demande.