GP de Monaco
Jeudi 24 Mai
11h00
15h00
Samedi 26 Mai
12h00
15h00
Dimanche 27 Mai
15h10
Classements 2018
P
Pts
1 L.Hamilton 95
2 S.Vettel 78
3 V.Bottas 58
4 K.Raikkonen 48
5 D.Ricciardo 47
6 M.Verstappen 33
7 F.Alonso 32
8 N.Hulkenberg 22
9 C.Sainz 19
10 K.Magnussen 19
11 S.Perez 17
12 P.Gasly 12
13 C.Leclerc 9
14 S.Vandoorne 8
15 L.Stroll 4
16 M.Ericsson 2
17 B.Hartley 1
18 E.Ocon 1
19 S.Sirotkin 0
20 R.Grosjean 0

P
Pts
1 Mercedes 153
2 Ferrari 126
3 Red Bull 80
4 Renault 41
5 McLaren 40
6 Haas 19
7 Force India 18
8 Toro Rosso 13
9 Sauber 11
10 Williams 4
Multimédia
          
Saison 2018

• Actualités
• Classements
• Les photos en HD
• Archives des informations


Les saisons précédentes

• Résultats des Grands Prix
• Archives Live des GP
• Les photos en HD
• Classements
• Les calendriers
• Ecuries - Pilotes


Scuderia Ferrari

• Sebastian Vettel
• Kimi Raikkonen
• Ferrari Driver Academy
• Les anciens pilotes
• Enzo Ferrari
• Les monoplaces
• La Scuderia Ferrari



Les partenaires
• Expert Véranda
• Portail Communautaire

Publicité (by Google)


Formule 1 : GP de Bahreïn – Course – Conférence de presse de Vettel.
GP de Bahreïn – Course – Conférence de presse de Vettel.
Le 17/04/2017
 à 10:00

Hier, Vettel a remporté sa seconde victoire de la saison au terme d’une course disputée. Il est allé en conférence de presse officielle de la FIA. Voici les questions qui lui ont été posées et les réponses qu’il a donné.

• Sebastian, votre 44e victoire. Normalement, 44 est un nombre chanceux pour Lewis, mais vous venez d’ajouter une autre victoire, votre troisième ici à Bahreïn, mais surtout la deuxième de la saison sur trois courses, une excellente journée.

« Vraiment une excellente journée. Je ne sais pas ce qu’il y a aujourd’hui. La dernière partie du circuit lorsque tous les feux d’artifice étaient là et la piste qui était allumée, c’était génial. J’adore ce que je fais. Je ne trouve aucun mot. C’était vraiment un excellent travail d’équipe aujourd’hui. Juste après le départ, je pouvais sentir que nous étions rapides. Donc nous avons essayé de mettre Valtteri sous pression. Il n’a commis aucune erreur. C’était difficile de se rapprocher dans les lignes droites. Mais alors, évidemment, nous sommes allés chercher un arrêt précoce qui a bien marché. Mais quand la voiture de sécurité est venue, je n’y croyais plus. »

 

• Vous vous êtes arrêté et un peu après la voiture de sécurité intervient…

« Je pense que j’ai eu de la chance parce que les autres étaient juste à proximité de la voie des stands de manière qu’ils ne puissent pas vraiment en profiter. J’ai été un peu surpris quand je suis sorti devant eux parce que je pensais qu’avec la voiture de sécurité, nous aurions pu perdre l’avantage. Après cela, c’était bon. La voiture était vraiment incroyable à piloter. J’ai eu un bon feeling hier, donc cela a bien fonctionné. Ce fut un plaisir. Je pouvais contrôler le rythme à la fin. Lewis était de toute évidence une menace de nouveau vers la fin, avec le trafic, vous ne savez jamais. Mais la voiture, comme je l’ai dit, était un rêve aujourd’hui. Bonnes Pâques et merci beaucoup. »

 

• Vous semblez un peu surpris par le résultat final. Après les qualifications le rythme de Mercedes a été un peu plus faible, mais vous avez raison dans ce championnat, vous quittez ce grand prix en tête du Championnat du monde.

« C’est une longue saison. Je ne regarde pas vraiment cela. Comme je l’ai dit, j’aime vraiment, la voiture a été un plaisir. C’était très bien hier et j’étais un peu en retrait parce que l’écart était tellement important. Je pense que nous aurions pu être un peu plus proches. Mais quelque chose en moi m’a dit que nous avons une bonne voiture et que nous pouvons bien faire. Dès le premier tour, j’ai senti que la voiture était là et oui, je pense que la chasse de Pâques était lancée. Ils cachaient des œufs, mais il semble que nous les trouvions aujourd’hui. Non, vraiment, vraiment heureux. Merci beaucoup à l’équipe, ils ont travaillé incroyablement dur. Le gars qui est venu ici, Matteo, travaille jour et nuit sur la piste, et à l’usine. Donc vraiment beaucoup d’engagement de chacun et c’est génial de voir tout cela ensemble. »

 

• Pouvez-vous nous dire comment la bataille entre vous était difficile ?

« Pour le premier relais, je suis passé devant aux stands. Ah ! la voiture de sécurité ? Après la voiture de sécurité, je pensais que j’étais raisonnablement en mesure de recommencer. C’était un peu délicat parce que nous avons seulement eu le message très tard que la voiture de sécurité intervenait et puis, vous ne pouvez pas simplement être stupide et faire un stop-and-go, mais j’ai essayé d’utiliser un peu d’élan. Je pensais que j’avais une avance décalée qui me laissait le dernier virage, puis... Je ne sais pas, j’avais l’impression que j’avais plus de vent que dans toute la course sur ce tour en particulier. J’étais assez confiant à mi-course. Je regardais juste dans le rétroviseur pour vérifier et il revenait. J’ai vu des étincelles derrière moi partout et j’ai évidemment dû me défendre. Oui, alors je ne savais pas très bien où il faisait le freinage, mais je suppose que nous étions côte à côte, donc il était beaucoup plus proche de ce que je pensais. Mais heureusement, je suis resté devant. Il y a un autre endroit où j’étais mal sorti, dans le tour quatre, je crois. C’était assez dur, mais j’ai verrouillé ma position et je suis resté devant. »

 

• Sebastian, Kimi était souvent devant vous l'année dernière. Qu'est ce que vous avez fait pour changer la donne, maintenant qu'il est souvent derrière vous ?

« Eh bien, je suppose que pour commencer, par rapport à l’année dernière, j’ai bien commencé la course. Cela a aidé. Maintenant, il était derrière la Red Bull dans le premier tour et, bien évidemment, nous avons vu qu’il était très difficile de passer. J’étais un peu plus rapide, au début, que Valtteri, mais je ne pouvais pas vraiment me rapprocher et je suppose qu’il a probablement perdu un peu de temps, puis j’ai vu le résultat final. Je ne sais pas ce qui est arrivé à sa course, mais je pense qu’il est revenu quatrième, pas trop loin derrière Valtteri, donc je pense que pour nous deux, la voiture a très bien fonctionné aujourd’hui et oui, je crois que cela dépend... De ma propre expérience, comment va le premier tour et ainsi de suite, mais ce fut généralement un très bon terrain de chasse pour Kimi, alors peut-être que la perte de temps vendredi pour lui avec le problème qu’il avait dans la voiture n’a pas aidé, mais oui, vous faites votre propre course et je suis sûr que nous en parlerons plus tard. »

• Sebastian, lors de la simulation de course, vendredi, vous n’aviez pas l’impression que vous aviez une très bonne performance avec la voiture et les qualifications semblaient le confirmer. Nous avons eu cette impression, en regardant les simulations de longs relais. Et tout à coup, dans la course, la performance était là. Avez-vous changé la voiture de façon spectaculaire ou les conditions du jour changent-elles vraiment et vous aident ?

« Non, d’hier à aujourd’hui, vous ne pouvez rien changer. Du vendredi au samedi, nous avons fait quelques changements, mais rien de majeur. Si nous pouvions aller plus vite lors des qualifications, nous le ferions parce qu’être devant est toujours avantageux. Mais oui, j’ai eu un bon feeling hier, alors j’ai été un peu surpris par l’ampleur de l’écart, car la voiture était vraiment bonne et pour aujourd’hui, j’ai eu un bon sentiment, car vendredi c’était un peu mélangé. Je n’étais pas si content de la voiture. Nous l’avons amélioré pour le samedi et j’ai pensé que c’était OK. Je sentais que tout avait du sens et oui, évidemment, j’étais dans la boîte de vitesses de Valtteri pour le premier relais et je ne perdais pas trop de temps, ce qui était évidemment bon pour nous. »

 

• Il semble que vous allez avoir le retour d’un héros dans Maranello. Qu’est-ce que cela a fait pour l’équipe et le moral de l’équipe qui se dirige vers Sochi ?

« Je pense qu’à ce stade, Sotchi est très loin. Donc je ne suis pas disposé et je ne pense pas que l’équipe pense vraiment à Sotchi en ce moment. Je pense que nous apprécions le moment. Evidemment, nous avons fait une période massive pendant l’hiver. Je pense que l’année dernière a été une très bonne année pour nous. Ce n’était pas bon en termes de résultats, mais ne me méprenez pas. De toute évidence, cela aide quand directement de l’usine aux essais nous avons eu un bon sentiment. Nous avons l’air raisonnablement compétitifs. L’Australie a évidemment été un coup de pouce énorme pour toute l’équipe. Vous pouvez voir quand ils chantent là-bas, et toute l’usine a vraiment pris de l’ampleur, donc c’est génial et nous devons nous assurer que nous continuons. Mais pour l’instant, je pense que l’équipe a évidemment fait un très bon travail, beaucoup de travail et d’engagement. Comme je l’ai dit, les choses commencent à marcher et espérons que cela nous aide. C’est une longue saison, mais pour l’instant, comme je l’ai dit, j’attends avec impatience ce soir. »

Voici les photos du week-end :



Information rédigée par : Adrien Braem

Options
Version Imprimable
• Devenir rédacteur

A voir aussi
26/05/2018 : 13:30 : GP de Monaco - Essais Libres 3 - Les temps tour par tour

26/05/2018 : 13:05 : GP de Monaco - Résumé de la séance d'essais libres 3

26/05/2018 : 14:00 : GP de Monaco - Qualifications - Suivez-les en direct !

25/05/2018 : 23:00 : GP de Monaco - Essais Libres 3 : Suivez-les en direct !

24/05/2018 : 20:30 : PHOTOS HD - GP de Monaco - Clichés de vendredi

25/05/2018 : 19:00 : GP de Monaco - Le point sur la météo

24/05/2018 : 19:00 : GP de Monaco – Les sanctions du jour

Partager l'info
           

 
Site du groupe : Photos - Lives - Actualités ferrari
L'équipe F1-Direct
2004 - 2018 Groupe F1-Direct - Reproduction interdite sous peine de poursuite, merci de lire la charte d'utilisation.
Site déposé à la CNIL - 1089273. Vous disposez d'un droit d'accès et de modification relative à vos données personnelles sur simple demande.