GP de Grande-Bretagne
Vendredi 14 Juillet
10h00
Essais Libres 1
14h00
Essais Libres 2
Samedi 15 Juillet
11h00
Essais Libres 3
14h00
Qualifications
Dimanche 16 Juillet
14h00
Course
Classements 2017
P
Pts
1 S.Vettel 177
2 L.Hamilton 176
3 V.Bottas 154
4 D.Ricciardo 117
5 K.Raikkonen 98
6 M.Verstappen 57
7 S.Perez 52
8 E.Ocon 43
9 C.Sainz 29
10 N.Hulkenberg 26
11 F.Massa 23
12 L.Stroll 18
13 R.Grosjean 18
14 K.Magnussen 11
15 P.Wehrlein 5
16 D.Kvyat 4
17 F.Alonso 2
18 S.Vandoorne 0
19 J.Palmer 0
20 M.Ericsson 0

P
Pts
1 Mercedes 330
2 Ferrari 275
3 Red Bull 174
4 Force India 95
5 Williams 41
6 Toro Rosso 33
7 Haas 29
8 Renault 26
9 Sauber 5
10 McLaren 2
Multimédia
          
Saison 2017

• Actualités
• Classements
• SF70-H
• Les photos en HD
• Archives des informations


Les saisons précédentes

• Résultats des Grands Prix
• Archives Live des GP
• Les photos en HD
• Classements
• Les calendriers
• Ecuries - Pilotes


Scuderia Ferrari

• Sebastian Vettel
• Kimi Raikkonen
• Ferrari Driver Academy
• Les anciens pilotes
• Enzo Ferrari
• Les monoplaces
• La Scuderia Ferrari



Les partenaires
• Expert Véranda
• Portail Communautaire

Publicité (by Google)


Formule 1 : Un œil dans le rétro : le Grand Prix de Bahreïn
Un œil dans le rétro : le Grand Prix de Bahreïn
Le 10/04/2017
 à 12:00

C’est en 2004 que le tout premier grand-prix organisé au Moyen-Orient voit le jour. C’est à Bahreïn, sur le circuit de Sakhir que se déroule cette course pour le moins désertique. Le circuit initial n’a subi qu’une seule modification utilisée en 2010 puis abandonnée dans la foulée. Le Grand-Prix, initialement couru de jour, se court désormais de nuit, depuis 2014. Il a ouvert le championnat du monde à 2 reprises, en 2006 et 2010 et a été remporté par sept pilotes différents. Tracé jugé ennuyeux car sans courbes rapides, simples successions de lignes droites et gros freinages, cette course nous a déjà donné de belles surprises et de belles batailles. 

Des luttes acharnées, le grand-prix de Bahreïn n’en a pas manquées. On peut bien sûr se souvenir de la confrontation entre M.Schumacher et Alonso en 2005 avant que la mécanique ne trahisse l’allemand. Une lutte qui verra les mêmes protagonistes une nouvelle fois s’affronter l’édition suivante, du début à la fin de la course, avec au final la victoire pour l’espagnol. Ce denier fut également de la bataille en 2007 avec Räikkönen et Heidfeld alors que son équipier britannique, le tout jeune Hamilton,  menait la vie dure à Massa. Malgré un tracé peu intéressant, le circuit offre cependant de bonnes zones de dépassements, notamment le virage 4 où les dépassements par l’extérieur sont très souvent opérés. En 2014, les passes d’armes entre les 2 Mercedes nous ont offert une bataille sans précédent sur ce circuit, une lutte musclée mais respectable, digne de 2 grands champions que sont N.Rosberg et Hamilton. Le premier virage est également un des endroits où les dépassements sont les plus fréquents, bien aidés ces dernières années par le DRS dans la ligne droite de départ-arrivée. Nombreux sont les pilotes qui croisent ou décroisent au bout de cette interminable ligne droite dans ce virage à droite serré où les erreurs de pilotages sont assez nombreuses et peuvent coûter très chères.

Se trouvant au beau milieu du désert, le circuit est souvent balayé par des tempêtes de sable, et comme le dit l’expression « un grain de sable dans la mécanique », cette dernière est très souvent mise à rude épreuve. De plus, qui dit désert dit forcément chaleur, une température toujours très élevée, autant dans l’air que sur la piste, et donc grande ennemie des moteurs et des pneumatiques. Que ce soit des problèmes moteur comme Räikkönen en 2004, de bougie comme Vettel en 2010, d’hydraulique comme M.Schumacher en 2005, de boîte de vitesses comme Montoya en 2004, ou encore de DRS pour Alonso en 2013, les pépins mécaniques ne sont donc pas à oublier. La casse la plus marquante de ces dernières années pourrait se résumer à l’explosion du V6 Turbo de Vettel avant même le départ de l’édition 2016. Mais en plus d’être un grand-prix très exigeant à cause du climat aride, il l’est aussi envers les freins. La McLaren de Coulthard fut la première à en faire les frais et ce, dès la première édition. Mais la mécanique n’est pas la seule source d’abandon, quelques incidents et contacts ont émaillé et pimenté certaines courses. Bien sûr, comment ne pas oublier la cabriole de Gutierrez, envoyé en tonneau par un Pastor Maldonado qui n’avait apparemment pas trouvé de meilleur système de freinage que la Sauber du pauvre mexicain. Outre ce magnifique retourné, on pourrait se souvenir de l’accrochage Hamilton-Piquet Jr en 2008, le contact Coulthard-Button, toujours en 2008, ou encore le départ manqué de Bottas en 2016 qui percuta la Mercedes d’Hamilton au premier virage. 

Malgré l’exigence de la course, quelques faits notables ponctuèrent ces courses. C’est sur ce tracé qu’en 2012, Grosjean empocha son premier podium en F1. C’est d’ailleurs sur ce même podium que grimpa Perez avec sa Force India deux ans plus tard. De plus, chose rarissime, le podium de l’édition 2013 fut exactement le même que celui de l’édition précédente. En 2008, Kubica signa la première pôle position de sa carrière, mais également la première pour BMW Sauber en tant que constructeur.  En 2006, Räikkönen nous avait offert une fantastique remontée de la 22ème à la 3ème place finale. C’est également ici qu’un certain Nico Rosberg s’offrit ses premiers points et son premier meilleur tour pour sa première course en F1. En 2009, les deux Toyota s’offrirent le luxe de s’emparer de la première ligne lors des qualifications, une première pour le constructeur nippon. L’année suivante, Alonso s’imposa lors de sa toute première course sous les couleurs italiennes, offrant par la même occasion un nouveau doublé grâce à l’aide de Massa, deuxième.

Le Grand-prix de Bahreïn n’est peut-être pas la course la plus excitante du calendrier, mais rares sont les éditions où les soucis mécaniques ne viennent pas pimenter le classement. La plus belle course ayant eu lieu sur ce tracé pourrait être celle de 2014. Après avoir été passé par Hamilton au départ, Rosberg remonta peu à peu sur son équipier avant de l’attaquer à multiples reprises sans jamais trouver l’ouverture, avant de lâcher peu à peu du terrain. C’était sans compter sur notre cher Pastor qui envoya en tonneau son ami mexicain Gutierrez. La Safety Car en piste, la bataille pour les places d’honneur était relancée. A nouveau, on assista à une lutte épique entre les deux Mercedes alors que derrière, la 3ème marche du podium était encore convoitée par Force India, Red Bull et Williams. C’est finalement Hamilton qui l’emporta devant Rosberg et l’incroyable Perez sur la Force India, alors que Ricciardo termina 4ème dans un panache de fumée. Bien sûr, on pourrait se remémorer l’édition 2004, 2006 ou 2010 de ce grand-prix. Quoi qu’il en soit, rendez-vous sur la ligne de départ pour le grand-prix de Bahreïn 2017 !

Le plus beau moment du grand-prix de Bahreïn : La lutte acharnée entre les 2 Mercedes d’Hamilton et de Rosberg en 2014 !

Top 3 des incidents mémorables :

1) Le tonneau de Gutierrez après avoir été percuté par Maldonado qui sortait des stands.

2) La casse du moteur de Vettel avant même le départ de l’édition 2016.

3) L’explosion du moteur de Ricciardo en franchissant l’arrivée en 2014.

Résumé de l’édition 2016 du Grand-Prix de Bahreïn (Sakhir) : Et c’est avant même le départ que le premier évènement à lieu ! Le moteur de la Ferrari de Vettel rend l’âme alors que le départ n’a pas encore été donné. Dès le départ, Rosberg, qui partait deuxième, exécute parfaitement son envol et prend la tête au 1er virage. Räikkönen quand à lui manque totalement son envol et se retrouve englué dans le trafic. Au 1er virage, Bottas rate son freinage et vient percuter la Mercedes d’Hamilton, lui arrachant par la même occasion un bargeboard. Au 6ème tour, Räikkönen passe à l’offensive et dépasse par l’extérieur Ricciardo au virage 4. Au 14ème tour, Rosberg passe par la voie des stands alors que son équipier change sa stratégie de course. Un peu plus dans le peloton, Grosjean dépasse Massa pour obtenir la 5ème place  avant de prendre la 4ème place sur Ricciardo par la suite! Au tour 31, Rosberg repasse par les stands et chausse les super-tendres, avant d’être imité 2 tours plus tard par Räikkönen en 2ème place. Hamilton s’arrête quant à lui au 40ème passage. Un petit souci pour Grosjean aux stands l’oblige à attaquer jusqu’à la fin de la course. Rosberg l’emporte sur sa Mercedes devant Räikkönen et Hamilton. Ricciardo termine 4ème devant l’incroyable Grosjean et sa stratégie ultra agressive. Suit ensuite Verstappen qui offre à Toro Rosso ses premiers points à Bahreïn en plus de 10 participations. Les derniers points sont acquis par Kvyat, Massa, Bottas et l’extraordinaire Vandoorne qui, pour sa première course en F1 en remplacement d’Alonso, offre le premier point de la saison à l’écurie de Woking.



Information rédigée par : Baptiste Douillard

Options
Version Imprimable
• Réagir sur le forum
• Devenir rédacteur

A voir aussi
24/07/2017 : 12:00 : Un œil dans le rétro : le Grand Prix de Hongrie

21/07/2017 : 23:36 : Pirelli indique la cause de la crevaison de Vettel

21/07/2017 : 12:15 : Mercedes et Red Bull critiquent le choix du Halo, Ferrari aurait voté pour

20/07/2017 : 09:00 : Le groupe stratégique s’est réuni à Genève, hier

19/07/2017 : 21:15 : La FIA impose le Halo dès 2018

19/07/2017 : 16:00 : Marchionne veut une réaction de Ferrari en Hongrie

19/07/2017 : 11:05 : GP de Hongrie – Les choix de pneus par les pilotes

Partager l'info
           

 
Site du groupe : Photos Vidéos F1 - Dépannage Informatique 45 - F1 en Direct les lives - Actualités ferrari
Les partenaires : F1 - Formule 1 - Info F1 - Hebergement - actualité f1

2004 - 2015 Groupe F1-Direct - Reproduction interdite sous peine de poursuite, merci de lire la charte d'utilisation.
Site déposé à la CNIL - 1089273. Vous disposez d'un droit d'accès et de modification relative à vos données personnelles sur simple demande.