GP d'Azerbaïdjan
Vendredi 27 Avril
11h00
15h00
Samedi 28 Avril
12h00
15h00
Dimanche 29 Avril
14h00
Classements 2018
P
Pts
1 S.Vettel 54
2 L.Hamilton 45
3 V.Bottas 40
4 D.Ricciardo 37
5 K.Raikkonen 30
6 F.Alonso 22
7 N.Hulkenberg 22
8 M.Verstappen 18
9 P.Gasly 12
10 K.Magnussen 11
11 S.Vandoorne 6
12 C.Sainz 3
13 M.Ericsson 2
14 E.Ocon 1
15 C.Leclerc 0
16 R.Grosjean 0
17 S.Perez 0
18 L.Stroll 0
19 S.Sirotkin 0
20 B.Hartley 0

P
Pts
1 Mercedes 85
2 Ferrari 84
3 Red Bull 55
4 McLaren 28
5 Renault 25
6 Toro Rosso 12
7 Haas 11
8 Sauber 2
9 Force India 1
10 Williams 0
Multimédia
          
Saison 2018

• Actualités
• Classements
• Les photos en HD
• Archives des informations


Les saisons précédentes

• Résultats des Grands Prix
• Archives Live des GP
• Les photos en HD
• Classements
• Les calendriers
• Ecuries - Pilotes


Scuderia Ferrari

• Sebastian Vettel
• Kimi Raikkonen
• Ferrari Driver Academy
• Les anciens pilotes
• Enzo Ferrari
• Les monoplaces
• La Scuderia Ferrari



Les partenaires
• Expert Véranda
• Portail Communautaire

Publicité (by Google)


Formule 1 : Un œil dans le rétro : les essais hivernaux de Barcelone
Un œil dans le rétro : les essais hivernaux de Barcelone
Le 21/02/2017
 à 21:00

En 2017, F1-Direct se renouvelle. Et quoi de mieux pour profiter d’un grand-prix que de connaître son histoire dans les moindres détails ! Avant chaque week-end de course, découvrez ou redécouvrez les événements ayant marqué l’histoire de la Formule 1 sur chacun des circuits du championnat du monde 2017.

Dans quelques jours, la Formule 1 va poser ses roues sur le sol catalan pour le prologue du championnat du monde 2017, avant la grande rentrée à Melbourne, d’ici quelques semaines. Durant deux séries de quatre jours, les équipes vont pouvoir tester, développer, et régler leurs monoplaces sur le circuit de Barcelona-Catalunya, en Espagne. Depuis l’interdiction des essais privés, hors ceux prévus par la FIA, la Formule 1 a désormais l’habitude de courir des séries d’essais hivernaux, que ce soit à Bahreïn, à Jerez, ou à Barcelone. Cette année, seule la piste catalane est utilisée. Ce circuit, mêlant lignes droites, grandes courbes rapides et virages plus lents, est le parfait tracé pour essayer et comprendre les voitures, tout cela en engendrant d’importantes informations concernant le comportement de la monoplace, la fiabilité de la mécanique ou encore la dégradation des gommes. Le tracé espagnol est également utilisé pour le grand-prix d’Espagne, ce qui en fait le circuit le plus connu par tous les pilotes. Bien évidemment, le circuit de Montmeló, qui accueille la manche espagnole depuis 1991, dispose également de sa propre histoire et de ses propres événements en tant que course. Bien entendu, nous y reviendrons dans l’épisode spécialement dédié au grand-prix de Barcelone, à retrouver le lundi précédant la course (comme toutes les autres épreuves cette saison).

Mais revenons aux tests hivernaux. Avec une monoplace, chaque écurie effectue de très grands relais, couvrant souvent plus de tours que ce que comporte normalement la course. Cependant, la mécanique se mêle parfois à tout cela, obligeant les officiels à déployer le drapeau rouge afin de rapatrier la voiture en question à son garage. Outre ces soucis de fiabilité, quelques sorties de piste ou encore des pertes d’ailerons, très peu d’accidents surviennent lors de ces périodes d’essais. Cependant, en 2015, 2 accidents assez peu banals ont eu lieu. Le premier incident concerne Felipe Nasr et Susie Wolff. En effet, la pilote qui était dans son tour de décélération fut percutée par la Sauber du brésilien, les deux voitures terminant leur relais au fond du bac à graviers. Le second incident a touché un des régionaux de l’étape, Fernando Alonso. A bord de sa McLaren, l’espagnol aurait perdu le contrôle de sa monoplace qui a finalement fini sa course contre le mur intérieur du virage 3. Cependant ce problème fut loin d’être sans conséquences: Alonso dût être évacué par ambulance puis par hélicoptère. Quelques hypothèses virent le jour sans pour autant avoir de réelles réponses de la part de McLaren. Certains privilégiaient la piste du coup de vent et impact trop violent, d’autres avancèrent une possible électrocution due au système d’ERS. Ce qui est sûr, c’est que le souci était réellement important; l’espagnol ne fut pas autorisé à prendre le départ de la première course en Australie, remplacé par K.Magnussen qui ne verra même pas la fin du tour de mise en grille…

Vous l’avez sans doute compris, les essais ne sont pas là pour nous donner un grand spectacle, sauf si les écuries décident d’arborer des livrées, quelquefois assez spectaculaires. La plus iconique pourrait bien être la McLaren orange en 2006. Pourtant, la palme de la décoration la plus originale pourrait être décernée à Red Bull en 2015 avec leur splendide camouflage. Certaines écuries décidèrent de jouer la carte de la sobriété à l’image du blanc complet pour Super Aguri en 2006, le noir de Honda en 2007 et Jordan en 2003, ou encore le bleu nuit de Williams en 2014 ainsi que Toro Rosso en 2015. Certaines écuries décidèrent même d’habiller leurs voitures avec des livrées spéciales tests: Renault, que ce soit avec la peinture hommage aux années 70/80 en 2002 ou avec la monoplace noire parsemée de jaune en 2016. On pourrait aussi penser à Spyker dévoilant une voiture rouge qui sera finalement habillée d’orange en 2007, Force India qui passa d’une voiture blanche et bordeaux à une monoplace rouge, blanche et or, mais encore BAR en 1999 avec une voiture bleue, noire et argent. Cette livrée sera remplacée par la non moins connue « double » peinture qu’arborèrent les BAR en 1999. Pour la petite anecdote, BAR avait présenté à la FIA 2 voitures avec des livrées différentes. Ceci fut refusé par la FIA. Pour contrer cela, BAR décida d’implanter les deux livrées, chacune d’un côté de la monoplace : ceci est vu comme l’une des plus originales mais aussi affreuses livrées que l’on ait jamais eues en Formule 1.

C’est ainsi que se termine ce prologue de la saison 2017. Dorénavant, retrouvez votre point histoire chaque lundi précédant le grand-prix, et ce, tout le long de la saison à venir ! Quoi qu’il en soit, rendez-vous sur la grille de départ pour le grand-prix de Melbourne 2017 !



Information rédigée par : Baptiste Douillard

Options
Version Imprimable
• Devenir rédacteur

A voir aussi
25/04/2018 : 22:03 : GP d’Azerbaïdjan - Présentation du week-end

24/04/2018 : 21:36 : GP d’Azerbaïdjan – Bakou vu par Pirelli

23/04/2018 : 09:00 : Ferrari aurait le moteur le plus puissant

22/04/2018 : 16:00 : Un œil dans le rétro : Carlos Reutemann

22/04/2018 : 09:57 : La FIA n’obligera pas Ferrari à corriger le problème de fumée de leurs moteurs

18/04/2018 : 21:59 : GP d’Azerbaïdjan – les pneus par pilote

17/04/2018 : 21:07 : Le groupe stratégique s’est réuni ce jour

Partager l'info
           

 
Site du groupe : Photos - Lives - Actualités ferrari
L'équipe F1-Direct
2004 - 2018 Groupe F1-Direct - Reproduction interdite sous peine de poursuite, merci de lire la charte d'utilisation.
Site déposé à la CNIL - 1089273. Vous disposez d'un droit d'accès et de modification relative à vos données personnelles sur simple demande.