GP de Singapour
Vendredi 15 Septembre
10h30
Essais Libres 1
14h30
Essais Libres 2
Samedi 16 Septembre
12h00
Essais Libres 3
15h00
Qualifications
Dimanche 17 Septembre
14h00
Course
Classements 2017
P
Pts
1 L.Hamilton 263
2 S.Vettel 235
3 V.Bottas 212
4 D.Ricciardo 162
5 K.Raikkonen 138
6 M.Verstappen 68
7 S.Perez 68
8 E.Ocon 56
9 C.Sainz 48
10 N.Hulkenberg 34
11 F.Massa 31
12 L.Stroll 28
13 R.Grosjean 26
14 K.Magnussen 11
15 F.Alonso 10
16 J.Palmer 8
17 S.Vandoorne 7
18 P.Wehrlein 5
19 D.Kvyat 4
20 M.Ericsson 0

P
Pts
1 Mercedes 475
2 Ferrari 373
3 Red Bull 230
4 Force India 124
5 Williams 59
6 Toro Rosso 52
7 Renault 42
8 Haas 37
9 McLaren 17
10 Sauber 5
Multimédia
          
Saison 2017

• Actualités
• Classements
• SF70-H
• Les photos en HD
• Archives des informations


Les saisons précédentes

• Résultats des Grands Prix
• Archives Live des GP
• Les photos en HD
• Classements
• Les calendriers
• Ecuries - Pilotes


Scuderia Ferrari

• Sebastian Vettel
• Kimi Raikkonen
• Ferrari Driver Academy
• Les anciens pilotes
• Enzo Ferrari
• Les monoplaces
• La Scuderia Ferrari



Les partenaires
• Expert Véranda
• Portail Communautaire

Publicité (by Google)


Date et lieu de naissance : 14 Janvier 1973 à Rome

Pays : Italie

Période d’activité en F1 : de 1996 à 2009

Ecuries :

            - Scuderia Minardi (1996)
            - Jordan Grand Prix (1997 puis 2002-2003)
            - Benetton (de 1998 à 2001)
            - Sauber (2004)
            - Renault F1 Team (de 2005 à 2007)
            - Force India (2008-mi 2009)
            - Scuderia Ferrari (fin 2009)

 

Meilleur classement en Championnat du Monde :

4ème en 2006 (Renault)
 

Palmarès en F1 :

229 Grands Prix
3 Victoires
19 Podiums
4 Poles Position

Palmarès avec la Scuderia Ferrari :

5 Grands Prix
 

Biographie :

Après de nombreuses années en karting, « Fisico » accède au championnat d’Italie de formule 3 en 1992, il a alors 19 ans.  Dès sa deuxième saison, il terminera 2e, avant de l’emporter l’année suivante. En 1995, il décide de tenter l’aventure en DTM à bord d’une Alfa Romeo, mais devient en même temps pilote d’essai de l’écurie Minardi.

1996 marque ses débuts en F1, au sein de Minardi. TakiInoue était initialement prévu, mais par manque de budget, il est remplacé par Fisichella. Cependant, la saison de Fisichella ne sera pas toute rose : Minardia besoin d’argent et organise des tournantes dans ses pilotes. Mi-saison, Fisichella est complètement remplacé par Giovanni Lavaggi. Fisichella ne reste pas inactif et s’engage en Touring Car Championship avec Alfa Romeo. Il effectue aussi des essais en F1 avec Ferrari.

Il s’engage finalement dans l’écurie Jordan pour la saison 1998, pression énorme sur les épaules de Fisico, puisque l’équipier s’appelle Ralf Schumacher frère cadet du « baron rouge ». Giancarlo ne se laissera pas démonter et prendra l’ascendant sur son équipier allemand. Il se battra pour la victoire au gp d’Allemagne, mais abandonnera à quelques tours de la fin. Il décrochera tout de même une belle 2e place en Belgique.

Après une belle saison chez Jordan, Fisichella franchit un nouveau pallié et s’engage dans l’écurie Benetton, il y signera sa première pole position en Autriche en 1998, et dominera nettement son équipier lors de cette même saison. Mais Benetton est sur le déclin et Renault s’en sert comme laboratoire.  Les résultats stagnent et les saisons 2000 et 2001 sont de vrais calvaires pour Fisichella ou son seul rôle est de développer la voiture pour Renault.  Fin 2001, c’est la rupture avec son directeur d’équipe : Flavio Briatore. Fisichella doit quitter l’équipe.

Retour chez Jordan en 2002, ce n’est plus un secret, l’écurie Jordan est sur le déclin, et les monoplaces jaunes ne sont guerre brillante, malgré tout Fisichella parviendra à marquer 7 points et sera confirmé pour la saison 2003. De nouveau la voiture n’est pas au top, voir même très mauvaise. Malgré tout, l’Italien signera sa première victoire en F1 cette saison-là. Une première victoire en terre brésilienne sous des conditions dantesques et marquées par de nombreuses sorties de piste et accident (la course fut d’ailleurs stoppée et la victoire dans un premier temps attribuée à Kimi Raikkonen). La suite de la saison sera aussi mauvaise que la voiture, mais les pilotes lui donneront tout de même e titre de « pilote des pilotes ».

2004, s’ouvre et c’est un nouveau changement d’écurie pour le Romain, il signe chez Sauber Petronas, avec son équipier Felipe Massa, ils font monté l’écurie dans la hiérarchie et Fisichella se fait draguer par plusieurs grossesécuries du plateau : Renault, et Williams.

Retour chez Renault en 2005, après avoir dû quitter l’écurie Benetton Renault en 2001, il peut enfin venir terminer un travail entamé quelques années plus tôt. Malheureusement pour lui, son équipier s’appelle Fernando Alonso, si Fisichella gagne le premier grand prix de la saison, le reste de sa saison sera marqué par la malchance. Fisichella n’atteindra jamais le niveau de son équipier, mais permettra à Alonso et Renault de gagner les championnats Pilotes et Constructeurs. En 2006, Renault confirme son duo, mais Fisichella ne fera guère mieux qu’en 2005. En 2007, Fisichella se dit que c’est enfin sa chance : Alonso est parti chez McLaren. Malgré tout, la chance ne lui sourit : Renault est sur le déclin et pleure son champion parti. De plus,Fisico n’arrivera pas à dominer complètement son nouvel équipier : HeikkiKovalainen.

Il choisit de se relancer dans une écurie qu’il connait bien, mais qui subit des changements de propriétaire récurant depuis le retrait de Eddie Jordan, il signe donc pour Force India. Il aidera l’équipe à progresser dans la hiérarchie et en fera une équipe solide dans la lutte du milieu de classement. Son meilleur coup d’éclat pour le compte de l’écurie indienne, se fera au gp de Belgique 2009, ou il réalise la pole position sur le terrible tracé ardennais. Il finira la course à la 2e place derrière la Ferrari de Kimi Raikkonen. Cette performance lui vaudra les faveurs de la Scuderia Ferrari, qui cherche un remplaçant à Felipe Massa gravement blessé en Hongrie. Force India lâche son pilote et Fisichella peut vivre son rêve : piloter pour la Scuderia Ferrari. Mais la F60 est raté et l’expérience peu concluante. Il est depuis 2010, 3e pilote de Ferrari.

Depuis, Fisichella roule en LeMans GT dans l’écurie AF Corse qui engage les très belles Ferrari 458 GT. Il termine deuxième aux 24 heures du Mans 2011 dans la catégorie GTE Pro et les gagnent en 2012. En 2013, ils remportent, avec son compatriote Gianmaria Bruni et Kamui Kobayashi le classement par équipe dans la catégorie GTE Pro.

Vie privée :

Fisichella est marié à Luna avec laquelle il a eu 3 enfants. Son autre grande passion est le foot. En 2005, il crée sa propre écurie « FischellaMotor Sport » qui disputera plusieurs championnats (F3000, GP2 et SuperLeague). Il crée également une école destinée à préparer aux divers métiers des sports mécaniques.

 

Gaëtan Campisi

Site du groupe : Photos Vidéos F1 - Dépannage Informatique 45 - F1 en Direct les lives - Actualités ferrari
Les partenaires : F1 - Formule 1 - Info F1 - Hebergement - actualité f1

2004 - 2015 Groupe F1-Direct - Reproduction interdite sous peine de poursuite, merci de lire la charte d'utilisation.
Site déposé à la CNIL - 1089273. Vous disposez d'un droit d'accès et de modification relative à vos données personnelles sur simple demande.