GP de Hongrie
Vendredi 28 Juillet
10h00
Essais Libres 1
14h00
Essais Libres 2
Samedi 29 Juillet
11h00
Essais Libres 3
14h00
Qualifications
Dimanche 30 Juillet
14h00
Course
Classements 2017
P
Pts
1 S.Vettel 202
2 L.Hamilton 188
3 V.Bottas 169
4 D.Ricciardo 117
5 K.Raikkonen 116
6 M.Verstappen 67
7 S.Perez 56
8 E.Ocon 45
9 C.Sainz 35
10 N.Hulkenberg 26
11 F.Massa 23
12 L.Stroll 18
13 R.Grosjean 18
14 K.Magnussen 11
15 F.Alonso 10
16 P.Wehrlein 5
17 D.Kvyat 4
18 S.Vandoorne 1
19 J.Palmer 0
20 M.Ericsson 0

P
Pts
1 Mercedes 357
2 Ferrari 318
3 Red Bull 184
4 Force India 101
5 Williams 41
6 Toro Rosso 39
7 Haas 29
8 Renault 26
9 McLaren 11
10 Sauber 5
Multimédia
          
Saison 2017

• Actualités
• Classements
• SF70-H
• Les photos en HD
• Archives des informations


Les saisons précédentes

• Résultats des Grands Prix
• Archives Live des GP
• Les photos en HD
• Classements
• Les calendriers
• Ecuries - Pilotes


Scuderia Ferrari

• Sebastian Vettel
• Kimi Raikkonen
• Ferrari Driver Academy
• Les anciens pilotes
• Enzo Ferrari
• Les monoplaces
• La Scuderia Ferrari



Les partenaires
• Expert Véranda
• Portail Communautaire

Publicité (by Google)


Fiches des anciens pilotes de la Scuderia Ferrari
Fiche de : Michele Alboreto


Date et lieu de naissance : 23 Décembre 1956 à Milan

Décès : 25 Avril 2001 à Lausitz (Allemagne) (44 ans)

Pays : Italie

Période d’activité en F1 : de 1981 à 1994

Ecuries :

            - Tyrrell (de 1981 à 1983; 5 GP en 1989)
            - Scuderia Ferrari (de 1984 à 1988)
            - Larrousse (5 GP en 1989)
            - Arrows-Footwork (de 1990 à 1992)
            - Lola (1993)
            - Minardi (1994)

 

Meilleur classement en Championnat du Monde :

Vice Champion du Monde en 1985 (Scuderia Ferrari)
 

Palmarès en F1 :

194 Grands Prix
5 Victoires
23 Podiums
2 Poles Position

Palmarès avec la Scuderia Ferrari :

80 Grands Prix
3 Victoires
19 Podiums
2 Poles Position
 

Biographie :


Michele Alboreto a commencé le sport automobile durant les années 1970. Après un titre de champion d’Italie de Fiat Abarth en 1978 et un titre de Champion d’Europe de Formule 3 en 1980, Ken Tyrrell le recrute pour la saison 1981. Tyrrell n’est plus l’écurie très performante qu’elle était 10 ans auparavant mais Michele Alboreto se défend bien durant les trois années qu’il passe au sein de l’écurie anglaise malgré une première saison difficile où il ne marque aucun point. Il décrochera sa première victoire en F1 lors du dernier Grand Prix de la saison 1982, à Las Vegas et récidivera la saison suivante, toujours aux Etats Unis, mais à Détroit.

Il quitte Tyrrell à la fin de cette saison 1983 pour rejoindre la Scuderia Ferrari. Il gagne dès son troisième Grand Prix avec les rouges mais la voiture n’est pas exceptionnelle et les pilotes (son équipier est René Arnoux) ne peuvent pas espérer grand-chose. Malgré cela, Michele Alboreto domine Arnoux sur une bonne partie de la saison et le Français sera évincé après seulement un Grand Prix en 1985, remplacé par Stefan Johansson. Alboreto remporte deux courses durant la saison et joue le titre face aux intouchables McLaren de Prost et Lauda. Malheureusement, la fiabilité de la Ferrari est catastrophique en fin de saison puisque lors des cinq derniers Grands Prix, Alboreto ne verra jamais le drapeau à damiers à cause de pannes mécaniques.

Certainement déçu et démotivé par l'issue de la saison 1985, il ne sera plus le même à partir de l’année 1986. Son équipier le domine lors de toute la saison et termine assez loin devant au championnat, avec une voiture ne se battant jamais pour la victoire. Johansson quitte la Scuderia à la fin de la saison et est remplacé par Gerhard Berger, transfuge de Bennetton. L’Autrichien domine aisément l’Italien en 1987 et 1988, qui monte tout de même plusieurs fois sur le podium. Michele Alboreto est remercié à la fin de l’année 1988, quelques mois après la mort d’Enzo Ferrari. Il trouve refuge chez Tyrrell, son ancienne écurie, pour 1989 mais il la quittera après quelques Grands Prix, à cause d’un conflit de sponsors. Il signe alors chez Larrousse mais il ne voit l’arrivée qu’une fois en cinq Grands Prix.

Pour 1990, il signe chez Arrows, qui prend le nom de son sponsor, Footwork, durant plusieurs années. Il reste trois saisons dans cette écurie et doit se battre généralement avec une voiture peu fiable et peu performante en 1990 et 1991. Lors de la saison 1992, la voiture est meilleure et le pilote Italien parvient à rentrer plusieurs fois dans les points. Il rejoint l’écurie Lola en 1993 mais, malgré un moteur Ferrari puissant, la voiture n’est pas au niveau et il ne participe même pas a tout les Grands Prix, puisqu’il ne parviendra même pas a qualifier la voiture lors de cinq Grands Prix. De plus, l’écurie déclarera même forfait pour les deux dernières épreuves de la saison.

Il tente un dernier pari, celui de la petite écurie Italienne Minardi, en 1994. Il marquera un point lors de cette saison, à Monaco, puis il se retire de la F1. Il fait une saison en DTM en 1995 puis participe à plusieurs courses d’Indycar en 1996 et 1997.

Durant sa carrière en F1, il a participé aux 24 Heures Mans à deux reprises sans y faire de résultats mais il réussit à vaincre la fatigue sur le circuit de la Sarthe en 1997, sur une Porsche, avec Tom Kristensen et son ancien équipier, Stefan Johansson.

L’année suivante, il est recruté par Audi pour piloter et développer l’Audi R8. Il gagne sa dernière grande course en 2001, les 12 Heures de Sebring, avec Rinaldo Capello et Laurent Aiello.

Le 25 Avril 2001, alors qu’il se prépare sur le Lausitzring avec l’Audi R8 pour sa neuvième participation aux 24 Heures du Mans, il perd la vie après avoir heurté un mur à près de 320 km/h. Il avait 44 ans.

Michele Alboreto est le dernier pilote Italien à avoir remporté un Grand Prix de Formule 1 au volant d’une Ferrari.

 

Julien Petit

Pilote En F1 de
Marc Gene 2001 - ...
Felipe Massa 2002 - ...
Fernando Alonso 2001 - ...
Rubens Barrichello 1993 - 2011
Eddie Irvine 1993 - 2002
Michael Schumacher 1991 - 2012
Stefan Johansson 1983 - 1991
Michele Alboreto 1981 - 1994
René Arnoux 1978 - 1989
Didier Peroni 1978 - 1982
Patrick Tambay 1977 - 1986
Gilles Villeneuve 1977 - 1982
Carlos Reutemann 1972 - 1982
Arturo Merzario 1972 - 1979
Jody Scheckter 1972 - 1980
Niki Lauda 1971 - 1985
Nanni Galli 1971 - 1973
Clay Regazzoni 1970 - 1980
Ignazio Giunti 1970
Mario Andretti 1968 - 1982
Derek Bell 1968 - 1974
Andrea De Adamich 1968 - 1973
Jacky Ickx 1967 - 1979
Jonathan Williams 1967
Mike Parkes 1966 - 1967
Chris Amon 1963 - 1976
Pedro Rodriguez 1963 - 1971
Ludovico Scarfiott 1963 - 1968
Giancarlo Baghetti 1961 - 1967
Lorenzo Bandini 1961 - 1967
Nino Vaccarella 1961 - 1965
Ricardo Rodriguez 1961 - 1962
John Surtees 1960 - 1972
Richie Ginther 1960 - 1966
Williy Mairesse 1960 - 1963
Dan Gurney 1959 - 1970
Phill Hill 1958 - 1964
Cliff Allison 1958 - 1961
Wolfgang Von Trips 1957 - 1961
Tony Brooks 1956 - 1961
Alfonso De Portago 1956 - 1957
Cesare Perdisa 1955 - 1957
Eugenio Castellott 1955 - 1957
Luigi Musso 1953 - 1958
Umberto Maglioli 1953 - 1956
Mike Hawthorn 1952 - 1958
Peter Collins 1952 - 1958
Paul Frere 1952 - 1956
Piero Carini 1952 - 1953
André Pilette 1951 - 1964
André Simon 1951 - 1957
Maurice Trintignan 1650 - 1964
Harry Schell 1950 - 1960
José Froilàn Gonzà 1950 - 1960
Juan Manuel Fangio 1950 - 1958
Piero Taruffi 1950 - 1956
Luigi Villoresi 1950 - 1956
Alberto Ascari 1950 - 1955
Giuseppe Farina 1950 - 1955
Dorino Serafini 1950
Raymond Sommer 1950

Site du groupe : Photos Vidéos F1 - Dépannage Informatique 45 - F1 en Direct les lives - Actualités ferrari
Les partenaires : F1 - Formule 1 - Info F1 - Hebergement - actualité f1

2004 - 2015 Groupe F1-Direct - Reproduction interdite sous peine de poursuite, merci de lire la charte d'utilisation.
Site déposé à la CNIL - 1089273. Vous disposez d'un droit d'accès et de modification relative à vos données personnelles sur simple demande.